Partagez|

minoru ••• but you're (still) going to leave, right ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 21/08/2016
Profession : Personnage Non Joueur.

Personnage Non Joueur

MessageSujet: minoru ••• but you're (still) going to leave, right ? Dim 4 Sep - 15:46

❝ Minoru Sakuraba ❞


 

Pouvoir
Switch-a-roo Minoru est capable d'échanger sa condition physique avec celle d'une autre personne, complètement ou partiellement. Si une personne A a une coupure à la main mais que celle de Minoru est intacte, il peut transférer la blessure de A sur lui-même par simple contact et vice-versa.
Ses limites Déjà, ça ne marche que sur les êtres doués de conscience et ensuite, plus ce qu'il veut transférer est important (fatigue intense par exemple), plus le contact doit être prolongé. Ça va de quelques secondes pour une égratignure à une bonne dizaine de minutes pour des os cassés. Bien sûr, s'il cumule trop de conditions négatives, il risque d'en mourir, faut pas déconner non plus, et il ne peut pas non plus donner sa vie à un cadavre.
16 ANS × ETUDIANT DE LA 2-A × HÉROÏQUE
né le 05 décembre à Kanazawa
de nationalité japonaise
préférant les êtres humains en général
et se trouvant célibataire

Super IRL !

mon pseudo web c'est toxy ou oxy si 4 lettres c'est trop long et que j'ai la flemme
j'ai 19 wesh
et j'ai découvert MHA traîné de mon plein gré par Mikoto, parce qu'il faut que je la victimise sur les CB de tous les forums où elle est
d'ailleurs je pense que je vais pleurer parce que BNHA, voilà todoroki where r u

 

qualités
calme × travailleur × curieux x organisé × raisonnable × le scrapbooking (éloignez votre masking tape de lui, s'il vous plaît) × collectionne les fournitures de bureau × aime les statistiques × adore se balader dans les magasins de meuble x fait des recherches sur tout et n'importe quoi juste par amour de la connaissance × possède une intuition développée × est plutôt polyvalent x a sauvé plusieurs civils avant son entrée à Yuuei grâce à son Alter et détient par conséquent un dossier médical des plus conséquents dans les hôpitaux de sa ville natale x invincible au Scrabble (ça compte ?)
défauts
passif × dépendant × pessimiste et défaitiste x looooong à la détente, a tendance à ne pas réussir à mettre de nom sur ses émotions avant un bon moment × influençable × se mâche les lèvres et l'intérieur des joues, éventuellement les ongles × atélophobie × déteste l'abus d'alters × a une profonde aversion pour les classements x il pleure intérieurement quand on le sous-estime mais il pense aussi très souvent que c'est mérité × en manque constant d'affection et d'attention × se laisse marcher dessus x il a lu twilight et fifty shades of grey par curiosité et maintenant il regrette très amèrement x a refilé son bras cassé à un camarade de classe en primaire par vengeance
Mon personnage est représenté par

Code:
<span class="Rouge">►</span> Kiznaiver _ Katsuhira Agata _ Minoru Sakuraba





❝ Plus Ultra !! ❞

Tout passé existe



1.
Tu fixes, les yeux grands ouverts, le bras de ta mère qui te serre contre elle, sèche tes larmes, là, là, ça va aller. Tu caresses doucement la peau lisse de ton coude. Aucune trace de la vilaine plaie que tu t'es faite en tombant.

Tu fixes, une petite boule dans la gorge, la chair à vif de ta mère, le sang qui perle sur les bords de l'écorchure, la peau déchirée.

Tu as un peu peur de comprendre.

_________________________________________

2.
Tu fixes, les poings serrés, l'enfant qui se moque de ton bras en écharpe, parce que qui peut être assez empoté pour se faire ça en tombant d'une chaise, sérieusement, qui ? Il rit, il rit encore et ton pied décolle du sol pour lui emboutir le tibia.

Tu fixes, le sourire au lèvres, le bras gonflé, meurtri que l'enfant avec qui tu viens de te battre serre contre lui en hurlant à la mort tandis que tu sens, tu sais que le plâtre qui entoure le tien ne sert désormais plus à rien.

Justice est faite.

_________________________________________

3.
Tu fixes, le dos droit et la tête haute, la classe qui s'écarte devant toi comme la Mer Rouge, une multitude de murmures se déversant dans tes oreilles parce que tu lui as cassé le bras, tu es horrible, horrible.

Tu fixes, les lèvres tremblantes, tes mains moites que tu essuies ton pantalon parce que c'est vrai, c'est de ta faute, tu n'aurais pas dû, tu n'aurais pas dû.

Tu regrettes.
(mais personne ne te croit)


_________________________________________

4.
Tu fixes, les doigts épluchant la peau qui pèle de tes mains, tes camarades qui s'amusent dans la cour. Tu les regardes, contemples, dévores des yeux et tu te vois mentalement te lever pour les rejoindre.

Tu fixes, humectant tes lèvres sèches, le cercle vide qui s'était formé autour de toi au fil des ans dans la cour, les regards méfiants qui se détournent quand tu les croises mais tu les acceptes, tu les acceptes.

Tu es prêt à tout accepter.
(tu ne sais pas quoi faire d'autre)


_________________________________________

5.
Tu fixes, les bras ballants, l'homme qui vient de tomber dans les escaliers et ses mains crispées sur sa cheville, les passants affolés qui appellent une ambulance mais ça ne te concerne pas, tu devrais passer ton chemin.

Tu fixes, le regard dans le vague, le plafond blanc de la voiture des urgences. La douleur sourde qui émane de ton pied ne suffit pas à faire disparaître le petit sourire qui étire tes lèvres.

Tu es prêt à tout accepter.
(tu peux peut-être faire quelque chose finalement)


_________________________________________

6.
Tu fixes, les genoux et le visage écorchés, l'enfant qui babille d'un air ébahi en s'examinant. Tu lui tapotes la tête en lui rendant son carnet et elle te sourit, te prend la main et t'entraîne à sa suite.

Tu fixes, les sourcils légèrement relevés, les rubans et les autocollants qu'elle te montre, sa voix surexcitée résonne dans tes oreilles et tu te prends au jeu, tu l'aides à choisir, tu essayes de comprendre, patiemment, pourquoi elle pense que ce papier est mieux que celui-ci et pourquoi les motifs de cet adhésif sont les plus beaux.

Tu sens comme un vide quand elle repart.
(tu continues à collectionner les adhésifs)


_________________________________________

7.
Tu fixes, le visage impassible, les adolescents qui rient sur l'écran de la télévision familiale, qui chahutent à la sortie du lycée, partagent leurs histoires d'amour et d'amitié et de temps en temps, tu répètes distraitement, doucement, dans un murmure, quelques répliques d'introduction, de discussion mondaine.

Tu fixes, les yeux apathiques, le miroir de ta chambre et tu te demandes un peu pourquoi tu n'arrives pas à faire ça, toi.

Tu te demandes un peu pourquoi tes relations avec les autres ne durent que quelques minutes, le temps qu'une blessure dépose sa morsure rouge sur ta peau et un baiser sur la leur.
(tu apprends quand même par cœur ces petites formules)


_________________________________________

8.
Tu fixes, les pupilles dilatées et le cœur au bord des lèvres, les portes de l'académie Yuuei. Ça va aller, ça va aller. Si tu réussis le test, tu pourras devenir un héros ... Et tout le monde aime les héros, non ?

Tu fixes, le souffle irrégulier et les jambes tordues dans un angle improbable, l'énorme machine qui s'avance vers toi. L'autre a pu s'enfuir ? Tu ne le vois plus mais en voyant la menace mécanique qui surplombe vos têtes à tous, il a dû partir dès qu'il a retrouvé l'usage de ses jambes.

Peut-être que c'est le karma qui te rend des années après ce qui t'est dû.
(tu es prêt à tout accepter)
(tout)


_________________________________________

9.
Tu fixes, les yeux éberlués, la feuille qui t'annonce, en petites lettres imprimées noir sur blanc, que tu es accepté à Yuuei. Accepté. Ce mot sonne doux à tes oreilles.

Tu fixes, des nœuds dans l'estomac, les différentes personnes qui seront à partir de maintenant tes camarades de classe. Tu ouvres la bouche, tentes de fouiller ta mémoire à la recherche de ces petites phrases que tu avais soigneusement mémorisées. Tu dois tourner la page, aller de l'avant.

Tu refermes la bouche.
(la gorge trop sèche pour parler)


_________________________________________


10.
Parfois, ça te fait peur
Tu te dis que
Si tu n'es connecté à personne
Si tu es seul
Si tu n'as pas de relations significatives
C'est inutile
Tout est inutile
Tu n'as personne
Personne
Personne pour qui faire ça
Ça te fait peur
D'incarner l'insuffisance
Ton existence ne fait pas de différence
Ça te fait peur
De n'être rien
De ne servir à rien
A personne
De faire le premier pas



Peur.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bn-myheroacademia.forumactif.org
minoru ••• but you're (still) going to leave, right ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nico Minoru - Terminé
» Eye to eye. [Terminé.][Minoru Takeda.]
» So much darkness.. [Joyce Serov, Minoru Takeda.]
» [TERMINÉ] « Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? » [Minoru & Chloé]
» [Terminé] Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes. ♣ [Minoru Takeda /Juliet Shakespeare]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia :: 
Autour de Yuuei
 :: Archives :: Les résidus de l'ancien forum :: Fiches
-

Sauter vers: