Partagez|

[Rue commerçante] taking a wrong turn | Sakuraba Minoru & Fûma Yashiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 21/08/2016
Profession : Personnage Non Joueur.

Personnage Non Joueur

MessageSujet: [Rue commerçante] taking a wrong turn | Sakuraba Minoru & Fûma Yashiro Ven 2 Sep - 13:40

taking a wrong turn

Quand on y repense, ton alter n'est pas si mauvais que ça. Ce n'est pas un pouvoir révolutionnaire comme ceux que certains élèves de première année avaient pu mettre à l'oeuvre pendant le tournoi mais il avait ses utilités, tu n'avais pas à t'en plaindre.

Pas trop.

Ignorons son manque total de capacités offensives qui ne te dérange pas plus que ça, ce qui t'embête dans tout ce bazar, c'était plutôt les inconvénients techniques qui accompagnaient son utilisation. Les aller-retours à l'infirmerie ou l'hôpital, passe encore, tu culpabilisais d'occuper des lits aussi souvent mais le sentiment était plutôt allégé par le fait que tu avais épargné ça à quelqu'un d'autre.

Par contre, tu te sentais beaucoup plus embarrassé lorsque tu devais faire un tour au département support et management. Ton costume de héros avait beau été conçu exprès pour faciliter et alléger au maximum tes déplacements pour te garder mobile - comme toute unité médicale se doit d'être pour être plus efficace -, ça ne t'empêchait pas de te prendre des patates à cause de ton incompétence. En l'occurrence, des mauvaises chutes lors de votre dernier entraînement, à défaut de t'expédier en "réparation", avaient suffisamment tes protections pour qu'elles en aient besoin, elles.

Pour être 100% honnête, tu avais un peu peur de la réaction des techniciens de Yuuei s'ils te voyaient une nouvelle fois ce mois-ci : il y avait une limite à leur patience et tu n'avais étrangement pas très envie de la voir. C'était la raison pour laquelle tu te retrouvais aujourd'hui dans le quartier commerçant, à la recherche d'un ingénieur dont tu avais entendu parler à l'académie. Enfin avant ça, ça serait pas mal que tu échappes à un léger problème, qui se présente sous la forme d'un groupe de monsieurs fort sympathiques qui en voulaient à ton argent.

S'ils étaient un autre jour, tu aurais peut-être obéi sans trop rechigner pour ne pas avoir d'ennuis mais là ... Bah t'en avais besoin, de ces billets, et tout de suite. Tu songeas un instant à faire une estimation mentale de combien tu devrais dépenser et leur donner le reste, avant de te rendre compte que tu n'avais aucune idée de comment calculer ça par rapport à ce qu'il y avait à réparer. Tu pourrais fuir aussi, c'était une option, mais vu la différence de taille entre eux et toi, tu ne doutais pas qu'ils te rattraperaient vite malgré ton entraînement de héros.

Bon. Tu n'avais pas vraiment le choix ... Peut-être que si tu étais un peu plus débrouillard, tu t'en serais sorti mais pour le coup, tu ne voyais pas d'autres solutions que de leur céder pour ne pas refaire un séjour prolongé à l'hôpital. Tu commenças donc à fouiller dans tes poches, un peu lentement, dans l'espoir qu'un miracle se produise pour te sortir de là ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bn-myheroacademia.forumactif.org
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 21/08/2016
Profession : Personnage Non Joueur.

Personnage Non Joueur

MessageSujet: Re: [Rue commerçante] taking a wrong turn | Sakuraba Minoru & Fûma Yashiro Ven 2 Sep - 13:41

Taking a wrong turn
Minoru
feat.
Yashi


 

 



 

 






« Alors, elle m’aime, elle m’aime pas, elle m’aime, elle m’aime pas ! Elle m’aime…   »

Un gars à la chevelure blanche et aux iris rouge sang, la démarche nonchalante, était en train de tirer les pétales pour savoir si, son idole, Mlle Inazuka, la dame de la météo l’aimait ! Comment passer le temps made in Yashiro Fûma ! Ces derniers temps, dans ces commandes, c’était le Sahara ! Si, cela pouvait aussi être le cas de ses classes ! Il avait dû tout faire pour ne pas user de son alter ! Vous parlez d’un alter. Il le donnerait sans hésiter, ou l’échangerait contre un alter beaucoup plus fort ! Franchement, son pouvoir, c’était une « plaie ». Il n’en aurait pas, c’était pareil ! Le jeune homme de 25 ans, devait se taper tous les soucis de ces élèves. Ils ne pouvaient pas arrêter de se plaindre par rapport à leurs pouvoirs ? Ou alors, pour entendre des propos de ce style : « Mon alter est le plus puissant »… Il voudrait bien échanger sa place. En attendant, ils n’étaient pas non plus des génies. En tout cas, pas dans sa salle de classe en tout cas. D’un côté cela, le rassurait de savoir que ces imbéciles n’avaient que très peu d’espoir de prétendre un « travail de super-héros ». Son porte-monnaie panda était bien dodu. Aujourd’hui, il était sorti car, des rumeurs avaient circulé sur la toile que son idole favorite s’était fiancée.

Pourquoi est-ce que le seigneur était si cruel avec lui hein ? Bon, ce n’est pas comme si, il allait la rencontrer au détour d’une rue, ruelle ou encore sur une grande place. Cela serait trop beau. Cela faisait des années, qu’il s’était rendu à l’évidence que Madame LA Chance lui a tourné le dos ! D’où sa sortie aujourd’hui !

Vous ne comprenez pas ? Le fait que son cœur soit « émietté » était l’excuse parfaite pour se jeter sur la nourriture, plus particulièrement les pâtisseries ! Il était pire qu’une femme ce type ! Et voilà, qu’il était en train de faire les yeux doux à la caissière afin qu’elle lui fasse une réduction ! C’était bien la saison des soldes non ? Pourquoi, est-ce que les pâtisseries ne pourraient pas en bénéficier hein ? Cependant, sa technique de drague était à revoir ! Il se fit ignorer comme un moins que rien et, il avait beau la complimenter, rien n’y faisait : les femmes étaient de véritables démons ! C’est ainsi, qu’il sortit de la boutique avec son précieux achat ! En effet, c’est que ça coûter quand même une coquette somme quand on en prenait 20 comme lui !

Ah, maintenant, il avait bien envie d’une glace ! S’assoir dans un restaurant avec l’ai conditionné ! De cette façon, il pourrait vendre ses inventions. Cela l’aiderait à ne plus penser à cette magnifique créature qu’il ne connaissait ni d’Adam, ni d’Eve ! S’il tombait sous le charme d’une femme « moyenne », il ferait sans doute honte à ses ancêtres. Quoi que, il ne savait même pas d’où il venait alors, ses ancêtres... Quelle bonne blague ! Il s’inventait des excuses à lui tout seul, mais il était ainsi ! Il se faisait passer pour le gentil petit « scientifique » alors qu’au fond, il était un homme plus dangereux qu’il n’en laissait paraitre ! Dans l’ombre, il souhaitait rejoindre l’organisation des vilains pour une seule chose : Participer au projet d’un monde sans alter ! Son alter, pouvait être une des clé ! Si, ses gênes annulaient les alters de chacun, si on injecte un produit fait à partir de son sang… Quels dégâts cela pourrait engendrer sur le monde ?

Combien de personnes méritaient-elles vraiment leurs alters hein ? Tout en réfléchissant, des bruits lui parvinrent ? Hm ? Curieux comme il était, même si il serait du genre à ne pas s’en mêler. Il ne pouvait pas s’empêcher de se dire, que les Supers-héros ne sont jamais là quand il le faut ! Qu’est-ce qu’il devrait faire hein ? Car, maintenant qu’il s’était approché, il pouvait voir qu’il avait face à lui une agression ! Le pauvre gamin au milieu de ces « bandits du dimanche » faisait tâche ! Est-ce qu’il possédait au moins un alter hein ? Sans réfléchir, il décida de s’assoir en tailleur sur le sol. De mettre devant lui son paquet qu’il ouvrit et mordit dans sa tarte au citron meringué ! Il croqua fermement un morceau dedans :

« J’interviens un peu, CRACK, pas du tout, CRACK, un peu, CRACK, pas du tout ! »

Il parlait d’un timbre lent et fort la bouche pleine ou des miettes se collèrent au coin de ses lippes. Il sentait soudainement des regards sur lui. Il arqua un sourcil pour oser leur demander :

« HMM ? Qu’est-ce qu’il y a ? Vous avez faim ? Oh, je sais, vous voulez une permanente comme la mienne c’est ça ? Si c’est ça, je vous invite à me suivre, je vous montrer mon super case pour les cheveux qui vous les friser en moins de deux minutes ! »

Il sentit un fouet frôler sa joue, assez pour le faire saigner légèrement. Ses prunelles s’ouvrirent en plus grand et, comme le « c*n » qu’il était, il joua à nouveau un autre rôle :

« AAAAAAAAAAAH ! Vous voulez me tuer ou quoi ? Je ne suis qu’un être humain vous savez ! Epargnez ma vie s’il vous plait ! Je ne suis qu’un pauvre homme !! »

Le fouet, était une plante, un alter d’un de ses gars. Il aurait pu annuler l’attaque, mais il avait préféré mettre le masque du trouillard ! La preuve, ses rubis rouges s’étaient mis à briller à cause des fausses larmes de crocodile ! Il allait falloir qu’il trouve quelque chose, sinon, il était cuit lui aussi ! Non, mais pourquoi il était venu au secours de ce gamin hein ?

« Hé le vieux, donne nous ton fric aussi ! Si tu ne veux pas mourir comme ce trouillard ! A croire que les poltrons attirent les poltrons ! Vous en pensez quoi les gars hein ? Hahahahaha ! »

Le vieux ? Comment cet inconnu l’avait traité ? Il souhaitait l’étranger, lui trancher les veines une par une, voir le liquide rouge quittait son corps petit à petit tout comme la vie dans orbes noires ! Pour autant, son facies exprimait tout autre chose.

« Hahahaha ! Attendez, si vous voulez une nouvelle coupe, je peux m’arranger de vous en offrir une gratuitement ! Vous savez, vous coupes sont totalement démodées ! Mes voisins âgés de 80 ans ont les même ! »

Comment empirer une situation made in Yashiro ! C’était tout lui ! Le guignol de service ! Sentait que l’air ambiant était soudainement devenu étouffant. Sans crier gare, il prit un gâteau dans chaque main pour viser les visages de ces racailles du dimanche :

SPLASH

« STRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIKE !!! Vous avez vu ? Je vise bien hein ? Tenez prenez ça !! »

SPLASH

Mais, c’est qu’il était heureux comme un Pape celui-là en s’amusant.  En attendant, il envoya des signaux à l’autre gamin, pour que ce dernier déguerpisse et aille chercher de l’aide auprès d’un super-héros ! Enfin, s’il comprenait qu’il était en train de faire une diversion !!

© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bn-myheroacademia.forumactif.org
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 21/08/2016
Profession : Personnage Non Joueur.

Personnage Non Joueur

MessageSujet: Re: [Rue commerçante] taking a wrong turn | Sakuraba Minoru & Fûma Yashiro Ven 2 Sep - 13:41

taking a wrong turn

Le miracle se manifesta sous la forme d'un bruit de mastication très appuyé et tu dévisageas, éberlué, l'homme assis en tailleur dans la rue, un gâteau dans les mains. Des milliers de questions se bousculaient dans ton esprit - pourquoi s'asseoir par terre au milieu de la rue par exemple - mais celle qui te paraissait la plus pertinente était sans doute un très élégant et distingué "mais qu'est-ce qu'il fout".

▬ HMM ? Qu’est-ce qu’il y a ? Vous avez faim ? Oh, je sais, vous voulez une permanente comme la mienne c’est ça ? Si c’est ça, je vous invite à me suivre, je vous montrer mon super case pour les cheveux qui vous les friser en moins de deux minutes !

Oui, "qu'est-ce qu'il fout" était réellement ce qui convenait le mieux à la situation et tu ne pouvais que le fixer d'un air ébahi, comme un poisson rouge qu'on aurait éjecté de son bocal sans cérémonie. Tu n'étais pas une lumière de base et bon, là, on pouvait dire que ton cerveau tournait vraiment au ralenti et peinait à assimiler ce qui t'arrivait. Passe encore le monsieur qui faisait des attaques Fouet-Lianes - c'était "normal" dans cette société après tout - mais l'inconnu qui faisait des yeux larmoyants dignes de la plus mignonne des petites sœurs qu'on pourrait trouver dans un anime en continuant son monologue de coiffeur, tu avouais sans problème que non, ça, tu n'arrivais pas trop à accepter ça comme quelque chose qui "pourrait arriver un jour".

Il te fallut plusieurs instants pour pouvoir arracher tes yeux de la scène surréaliste qui se déroulait devant eux et comprendre que l'étranger aux gâteaux tentait en réalité de t'aider - oui, tu as mis du temps mais ça va, tu as finalement intégré cette idée. Tu renonças finalement à essayer de comprendre ce qu'il se passait lorsqu'il se mit à lancer ses friandises à la face de vos agresseurs en les invectivant une nouvelle fois. Tu ne savais pas si tu devais admirer son culot ou paniquer face à son audace mais un signe de la main de sa part te fit choisir une troisième option : prendre la fuite.

Plus personne ne prêtait attention à toi avec les singeries du nouvel arrivant et tu en profitas pour t'éclipser et revenir sur la grande rue, à la recherche de quelqu'un qui pourrait vous aider. Tu ne pouvais pas non plus demander à n'importe qui, l'un d'eux avait un alter qui pouvait être dangereux pour un civil et tu décidas de sprinter vers le commissariat au bout de la rue, bénissant mentalement ton entraînement quotidien qui te facilitait la tâche. Ceci dit, plusieurs minutes furent nécessaires pour réussir à raconter ton histoire, ta panique et le manque de souffle n'aidant pas du tout à te faire comprendre, d'autant plus que tu t'inquiétais quand même pas mal d'avoir abandonné ton comparse aussi lâchement.

Ce fut d'ailleurs ce sentiment qui te motiva à courir de nouveau vers le "lieu du crime" au lieu de rester sagement à l'abri à attendre le retour des agents. Si jamais tu pouvais faire quelque chose d'utile pour le monsieur à la tarte au citron, il fallait bien que tu essayes, au moins ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bn-myheroacademia.forumactif.org
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 21/08/2016
Profession : Personnage Non Joueur.

Personnage Non Joueur

MessageSujet: Re: [Rue commerçante] taking a wrong turn | Sakuraba Minoru & Fûma Yashiro Ven 2 Sep - 13:42

Taking a wrong turn
Minoru
feat.
Yashi


 

 



 

 



BORN TO BE DIE



Pourquoi Alive ? Il allait mourir, ce mec était un suicidaire puissance mille ! Au lieu d’une attaque flammèche à la made in Salamèche, c’était une attaque : « tarte au citron et éclairs ». Il manquait une case à ce type. Les munitions devinrent rapidement des denrées rares voir, inexistantes. C’était malin, son pauvre portefeuille panda s’était desséché, car il avait dépensé de l’argent dans l’achat de ces délicieuses pâtisseries. Le pire, dans tout ça, c’est qu’il n’avait pu s’en délecter que d’une seule sur les vingt ! A ce rythme, son Shonen Jump allait encore lui passer sous le nez ! Il ne pouvait pas manquer la suite de sa série « Dantalion » ! « Dantalion et son épée magique » qui arrête tous les méchants ! Il y a des jours comme ça, où il vaut mieux rester chez soi, pourquoi est-ce qu’il ne peut pas tomber malade pendant l’été hein ? Pourquoi, est-ce qu’il s’était sentit poussé des ailes à délivrer un garçon de ces agresseurs qui, désormais l’avaient oublié puisque, ils se focalisaient tous sur sa personne !? Comment devenir célèbre de la pire des façons ! Peut-être que c’était parce qu’il y avait du red-bull dans cette tarte qu’il avait mangé ? Il devrait peut-être porter plainte contre cette nouvelle recette. Une main derrière la tête, Chichi se força à rire devant la situation qui avait tourné à son désavantage !! Il gonfla son torse afin que son rire de sorcier ressorte plus ! Peut-être qu’une âme courageuse viendra à son aide et, qu’il pourra ainsi se dérober ? Sauf que, malheureusement, ce genre de choses n’arrivent que dans les films ou les bandes dessinées ! Il était désormais seul face à une bande qui le fusillaient du regard !

«  Hahahahaha ! SORRY SORRY ! I’m not Japanese Man ! I’m CHICHI BOY !!! Peace in Love guys ne ? I LOVE YOU BOYS ! Cakes are good for the skin and Face ! Je ne veux pas vous froissez, mais vous n’avez pas besoin de vous déguisez pour Halloween : Vos costumes sont magnifiques ! »

What ? Est-ce que ce qu’il disait était compréhensible ? Du tout ! Ce type était en train de creuser sa propre tombe tout seul !!! Deux bras s’allongèrent soudainement et, il évita de justesse l’attaque ! Leçon numéro 1 : Ne jamais parler en anglais à des japonais ! Surtout pas à des personnes qui ne comprennent pas un traitre mot de cette langue si « belle » ! Pourtant, c’était pour eux qu’il leur avait offert ce soin, ils devraient lui en être reconnaissant ! Il se retrouva allongé au sol et, ses yeux devinrent aussi ronds que des soucoupes ! Son faciès devint blême et, il se releva en plaquant ses deux mains contre ses joues ! Sidéré et effrayé de cette attaque, ses lippes formèrent un « O » !

« Vous….. Vous…. VOULEZ ME TUER ? Il n’y a que la vérité qui fâche vous savez !! Allez les gars, je suis certain qu’on pourra trouver un arrangement ! »

BAM

Un autre trou près de sa tête qui le poussa à se raidir ! Il semblerait que pour les négociations, il repassera à nouveau ! Il était fichu ! Tout ce qu’il lui restait à faire désormais, c’était..

« Vous savez, si vous continuer d’être aussi furieux, vous allez devenir tout ridés avant l’âge ! »

Il eut l’impression qu’un courant d’air le frôla un moment. Il eut à peine le temps de voir ce troisième larron, que soudainement il ressentit le poids d’un énorme coup de pied au niveau de son estomac ! Cela suffit pour le faire cracher sa salive et quelques gouttes de sang à cause du coup qui, l’obligea à froncer les sourcils avant qu’il ne vienne à épouser le mur juste derrière lui ! Pour un mariage, il espérait quand même plus de douceur avec son épouse ! Toujours le mot pour rire celui-là. Il se tint son estomac, il n’y a pas à dire, ce coup, il l’a bien senti. Retombant à genoux, une main à plat posée sur le sol pour l'aider à se maintenir, il cracha à nouveau !! C’est bien ce qu’il pensait au début :

« BORN TO BE DIE »

Il avait l’impression d’entendre le tintement de la clochette de la jolie petite fée de Peter Pan ! A moins, que ce ne soit les trois petits cochons qui tapaient sur leurs tambours pour lui ouvrir en grand les portes du Paradis…  Tout d’un coup, ce dernier se mit à faire un rouler boulé en se tenant les côtes tout en gémissant :

« AIIIIIIIIIIIIIIIEEEEEEEEEEEE J’AI MAAAAAAAAAAAAAAL !! JE VAIS MOURIR !! »

Quelle spectacle était-il en train d’offrir à ses agresseurs ? Une scène horrifiante, au point qu’ils grincèrent des dents, car il s’était mis à se plaindre de sa voix la plus aiguë qu'il pouvait. Ne souhaitant plus perdre de temps avec cette personne venue de nulle part, celui qui possédait l’alter des lianes, vint le saucissonner jusqu’à lui couvrir la bouche. De là, le chef de « meute », ordonna qu’on le jette dans le fleuve le plus proche !! Les iris de notre permanenté s’affolèrent ! Comment pouvait-on le jeter à l’eau comme un vulgaire sac à patate hein ? Il se laissa malgré tout emporté vers le pont le plus proche. Tant qu'à faire, il n'allait pas se plaindre de ne pas s'épuiser à marcher pour sa mort. Est-ce que la vie de Fûma Yashiro allait se terminer de cette façon ? Quelle fin héroïque, il se voyait déjà faire la « Une » des journaux : Un permanenté a sauvé la vie d’un adolescent ! Ce n’était pas si mal comme titre, mais c’était un peu nul de mourir noyé non ? Il fut sortit de ses pensées quand son dos fut fortement poussé contre la rambarde. Cette action, eu le don, de le faire grimacer et gémir à nouveau ! Assurément, qu’un hématome s’était formé ! Comment ces saligauds, osaient abîmer son épiderme ? Déjà, qu’il n’était pas aidé avec sa frisure ! D’un geste vif, il délivra sa bouche afin de pouvoir parler en mettant une main devant lui pour faire guise de barrière :

« Attendez ! Un condamné à mort, a droit à trois dernières volontés vous savez ! Et c’est : Si j'avais un marteau, je cognerais le jour ! »

BIM

Et voilà un joli coup de boule pour la personne la plus proche au point de lui casser le nez  ! Après tout, seul son buste était prisonnier ! Et voilà, qu'il continua tout en chantonnant, il regarda ses « bourreaux » d’un regard très brillant qui n’annonçait rien de bon :

« Sorry, ma tête a bougé toute seule ! Voici mes deux dernières autres volontés :  Je cognerais la nuit »

Et voilà, qu’il leva soudainement son pied gauche à la verticale pour viser le service trois pièce de son agresseur avec force, forçant ce dernier au sol :

« Avec tout mon amour ~ »

C’est que cet imbécile offrit un clin d’œil à son agresseur. Il s’adressa cette fois au troisième avec un sourire trop brillant pour qu’il soit innocent :

« Si j’avais une cloche, je sonnerais le jour ! »

Kick

Le jeune homme de 25 ans, fit un coup de pied retourné afin de faire tomber son dernier assaillant par-dessus la rambarde. Seulement voilà, ce vil personnage s’agrippa à lui au point de l’étrangler afin de ne pas sombrer dans l’eau glacée d’en bas ! Et le voilà en train de devenir bleu et d’essayer d’appeler à l’aide dans un son qui ressemblait à un croassement :

« Désolé, mais je ne fais pas dans le S&M ! Cherche un autre partenaire particulier !! Tu n’es pas du tout mon style !!! Au secouuuuuuuuuuurs !!! Je vais mouriiir !! KEUF KEUF KEUF ! HEROS JE VOUS ENVOIE UN SOS D’UN TERRIEN EN DETRESSE !!! »

Il n’y avait personne ou quoi ? Il était passé où le môme ! En même temps, ce n’est pas son cri de poulet qu’on égorge qu’il allait attirer qui que ce soit ! Il commençait à avoir les larmes au coin des yeux tellement qu’il était en train de suffoquer ! Et voilà qu’il passa par-dessus-bord lui aussi pour le grand plongeon ! Est-ce que c’était la fin ? La vie de Yashiro Fûma allait-elle prendre fin de cette façon ?

© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bn-myheroacademia.forumactif.org
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 21/08/2016
Profession : Personnage Non Joueur.

Personnage Non Joueur

MessageSujet: Re: [Rue commerçante] taking a wrong turn | Sakuraba Minoru & Fûma Yashiro Ven 2 Sep - 13:42

taking a wrong turn

On connaît tous cette sensation, cette confusion qui nous envahit lorsque par exemple, on revient dans la cantine après un petit passage dans les toilettes pour se laver les mains et qu'on voit qu'une guerre à la purée s'est déclenchée en son absence. Déjà qu'on ne peut pas vraiment t'attribuer le mérite d'être très chanceux, ça commence à devenir gênant lorsque tu te rends compte que c'est toujours quand tu as le dos tourné que les choses se passent. Ceci dit, ça peut être une bonne chose, ça t'évite de te retrouver pris entre deux feux - vu que tu as une sale tendance à te fourrer dans des situations impossibles tout seul, il vaut mieux que tu évites de magouiller dans les affaires des autres - mais ça t'embête quand même pas mal de ne jamais rien comprendre à ce qu'il se passe autour de toi.

Et en l'occurrence oui, ça t'embête quand même pas mal lorsque tu piles dans la ruelle en cherchant ton sauveur du regard, uniquement pour la trouver déserte. Merveilleux. Niveau crédibilité auprès de la police, on repassera, même si les morceaux de tarte au citron écrasés par terre apportent un peu d'eau à ton moulin. Où est-ce qu'ils sont tous passés ? C'est quand même pas possible de disparaître en l'espace d'un quart d'heure - enfin si, visiblement, ça l'est. Mais tout de même, tu t'attendais à ce qu'il y ait soit la bande de délinquants à terre, soit l'inconnu qui t'avait aidé en piteux état ou encore que le combat soit encore en cours. Que le champ de bataille soit déserté, par contre ...

Tu te demandas vaguement, quelques secondes, si tout cela n'était pas juste une blague très élaborée, avant de parvenir à la conclusion que même si c'était le cas, tu préférais tout de même chercher l'homme aux tartes au citron pour t'assurer qu'il va bien - mieux vaut prévenir que guérir, comme on dit. Tu ne t'attardes donc pas plus que nécessaire et reprends ta course dans le quartier, tournant ta tête dans tous les sens dans l'espoir d'apercevoir la permanente plutôt remarquable de la personne que tu recherches, en vain.

C'est finalement un cri perçant qui attire ton attention et te guide dans la bonne direction, uniquement pour apercevoir sur le pont, contre la rambarde, l'inconnu en train d'hurler dans la position et de la façon les plus bizarres qui soient. D'accord. Que se passe-t-il ici, tu n'en as aucune idée ... Et tu n'as de toute façon pas le temps d'y réfléchir puisque bon, le visage de ce monsieur commence à prendre une couleur pas très normale et tu ne l'as pas cherché partout pour vérifier son état de santé uniquement pour retrouver un macchabée. Tu presses donc le pas dans sa direction, sans trop savoir comment t'y prendre pour faire lâcher le voyou qui semble bien décider à utiliser son adversaire comme une corniche à laquelle s'agripper, la scène te rappelant assez désagréablement un film de ton enfance avec des lions. Pas le temps d'élaborer plus sur la situation que tu les vois tous les deux basculer par dessus les barres métalliques et sans réfléchir, tu attrapes la jambe du plus proche et l'élan t'aurait happé avec eux si tu n'avais pas percuté la barrière de plein fouet.

Merveilleux. Te voilà donc les larmes aux yeux et le souffle coupé à tenter de retenir 2 hommes adultes, donc au poids bien supérieur au tien, qui t'entraîneraient bien avec eux dans leur chute, gravité oblige. Peut-être que si tu avais mieux pris soin de ton costume, tu n'en serais pas là mais il est trop tard pour penser à ce genre de choses et ce n'était qu'une question de seconde avant que tu ne lâches prise ou que tes pieds ne quittent le sol pour te faire plonger dans le fleuve toi aussi.

▬ Vos bras... ! Faites-le lâcher ... !! articules-tu avec difficulté, incapable d'émettre des sons plus intelligibles que ceux-là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bn-myheroacademia.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Rue commerçante] taking a wrong turn | Sakuraba Minoru & Fûma Yashiro

Revenir en haut Aller en bas
[Rue commerçante] taking a wrong turn | Sakuraba Minoru & Fûma Yashiro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Castielle de Sombrerue - Herboriste et Apothicaire
» Commerçante Apothicaire
» Mercenaire et commerçant. [Esther]
» Taking the hobbits to Isengard ! [PV Evan]
» 03. What's wrong with you ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia :: 
Autour de Yuuei
 :: Archives :: Les résidus de l'ancien forum :: RP'S
-

Sauter vers: