Partagez|

[Quartier nord] What ? La famille s'aggrandit | Iseut & Alexiel Heargreaves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 21/08/2016
Profession : Personnage Non Joueur.

Personnage Non Joueur

MessageSujet: [Quartier nord] What ? La famille s'aggrandit | Iseut & Alexiel Heargreaves Ven 2 Sep - 14:07



Une famille ?


Ces derniers jours, alors que tu n’avais plus vu ta nouvelle amie depuis près d’une semaine, tu sentais que tout ce petit monde à l’orphelinat était bien agité ! Des rumeurs comme quoi un ambassadeur accompagné de sa famille allait venir pour adopte un enfant, a de quoi faire éclater l’euphorie. Tu ne te sentais pas pour autant plus concernée que cela ! Faut dire, que tu t’étais faite à l’idée, que tu n’aurais vraiment qu’un « chez toi » lorsque tu atteindras la majorité légale dans ton pays natale ! Un pays dont, tu ne risques pas de remettre les pieds avant un long moment si ce n’est, jamais plus ! Il parait que ta grande résidence où tu habitais autrefois, était toujours là et, parce que cela t’appartenait tout simplement. Qu’était devenue ta famille ? Ce n’est pas comme si cela importait vraiment. Liée ou non pas le sang, ils t’ont vendu comme du bétail, ils t’ont traité pire qu’un animal. D’où le fait, que tu ne faisais confiance à personne. Tu ne parlais jamais de toi, perte de temps ! Les gens étaient heureux du malheur des autres. C’était ignoble, mais l’être humain est ainsi fait ! Si le voisin d’à côté possède une vie plus misérable que la sienne, on se dit fièrement que nous ne sommes pas si mal que ça et on rabaisse ce pauvre voisin ! Tu te fichais bien qu’on parle de toi en des mots très peu élogieux à ton égard, par contre, tu ne supportais pas qu’on s’en prenne à ta première et seule véritablement amie « fille ». Evidemment, à son insu, le soir quand tu sortais, tu essayais de les trouver afin de les effrayer et de les menacer de « mort ». Ton alter, était puissant, pourtant, tu ne l’utilisais qu’à 5% maximum de ses capacités. Il était hors de question que tu te fasses attraper ! Il n’y avait que toi, qui avait le droit de taquiner Ise chan ! Ce n’était pas le nom entier de ta nouvelle amie, mais c’était plus simple pour toi à retenir !

Tu t’es levée et, tu entends le grincement de la porte de ta ladite chambre. Signe qu’une des bénévoles ou employées entre ! Tu l’entends te dire bonjour, mais restant fidèle à toi-même, tu ne lui réponds pas ! Tu n’as même pas retenu son « prénom » ou « nom » pour dire, au combien elle te laisse totalement de marbre tout comme toi, lui fais ressentir de la pitié ! Tu te laisses plus ou moins manipuler par ses soins, excepté pour tes pieds. Elle a compris la leçon depuis le temps, car c’est la seule chose qu’elle te laisse prendre soin ! Elle te parle de la visite importante, mais tu n’y prêtes guère d’attention ! Tout ce qui t’intéresse est de savoir ce que tu vas bien pouvoir modeler aujourd’hui ! Peut-être que tu devrais sculpter un ours ? Ou alors, un cochon ? Tu as des goûts bizarres, mais c’est le moyen pour toi de tous les faire fuir ! Si tu avais su que cet homme important, était le père de ton aînée et, qu’il venait pour toi, tu y aurais peut-être prêté une oreille plus attentive ! Quoi que, avec ce moulin à parole, difficile de suivre tout ce qu’elle dit ! Tu es aveugle, pas sourde, mais tu n’es pas Japonaise ! Tu allais lui parler en anglais et, tu verras si elle comprend ne serait-ce qu’un mot de ta part !

Tu grimaces, quand elle te coiffe ton énorme tignasse ! En même temps, tu n’as jamais coupé que les pointes de ta chevelure qui, désormais t’arrive aux cuisses ! Généralement, tu les attaches en un énorme chignon ! De toute façon, ce n’est pas comme si tu voyais à quoi tu ressembles ! Elle t’habille dans une robe. La seule robe de ton placard. Cette robe, c’était Kevin qui te l’avait offerte ! Elle te va un peu serré, mais tu es certaine qu’elle est jolie ! Tu te rappelles encore le nombre de fois qu’il t’avait « cassé » les oreilles pour que tu l’essaies ne serait-ce qu’une fois ! Tout ce que tu avais fait, c’était le mordre et lui tirer la langue ! Il en est de même pour les chaussures ! Cependant, si, tes pieds devaient être emprisonnés dans ces « choses », tu perdrais tous tes repères. Couper les moustaches d’un chat, et il perd son équilibre ! C’est exactement ce qui se passe pour toi ! Elle te prend dans ses bras pour te porter sur ta chaise, tu l’entends soupirer et tu arques un sourcil ! Tu n’as pas besoin d’être devin, pour comprendre qu’elle est en train de réfléchir sur le « j’ose ou pas » de t’enfiler ces misérables souliers !

Qu’elle essaie, et tu ne réponds plus de toi ! Elle semble avoir ressentir ton changement d’humeur et, c’est ainsi qu’elle décide d’abandonner son idée des plus saugrenues ! Il était l’heure du petit déjeuner ! Tu entendais des murmures sur ton chemin ! Toujours les mêmes et, comme à ton habitude, tu étais placée à une table à l’écart des autres ! Tout le monde semblait être sur son « 31 » version enfants pauvres ! On te place ton plateau repas et, encore une fois, on essaie de te faire la conversation ! Aujourd’hui, tous te semblaient plus bavards qu’à l’accoutumée !

Le petit déjeuner terminé, comme à ton habitude, tu demandes à ce qu’on t’emmène à la salle de poterie qui était en réalité une véranda où des toiles d’araignées avaient trouvé domicile dans les coins ! Il y avait des plantes dont l’odeur te caressait toujours les narines ! C’était probablement un endroit poussiéreux, mais il était calme et paisible ! On te dit de tout faire pour rester propre, on te mit même un tablier afin que ta belle robe ne soit pas tâchée ! Quand toute cette fanfare prit fin, tu soupiras comme un buffle et, te relevas de ta chaise afin de pouvoir commencer à sculpter un loup ! On dit que parfois ces animaux sont des « dieux » protecteurs dans d’autres pays ! Les coutumes d’ici, ne te sont pas encore totalement familières !  De toute façon, tu préfères de loin les faucons, ou encore les corbeaux ! Les tigres aussi devaient être beaux ! Peut-être que cela ferait plaisir à Ise Chan si tu lui sculptais un loup non ? Une petite statuette ne lui ferait pas de mal, au moins tu espérais de cette façon, qu’elle prendrait un peu plus courage en elle ! Parfois, certains « mensonges » donnaient du courage aux autres au point que, ces derniers se métamorphosaient ! Quoi que ton aînée, ne serait pas trompée par ça ci ? Hmm… C’était vraiment une très bonne question…  Au pire, tu sais te montrer persuasive ! Tu lui dirais de ne pas avoir peur de son propre reflet ! Elle était vraiment trop gentille pour son propre bien ! Normal, que tu agisses dans l’ombre pour remettre à leur place, ceux qui se servaient d’elle de Punching Ball ! Il faudrait vraiment que tu lui apprennes le self-défense afin de l’endurcir ! Car, tu ne pourrais pas toujours être là pour elle ! Tu n’étais pas quelqu’un de bien ! Tu as fait des choses très laides… Que cela te plaise ou pas !  Tu l’assumais, Iseut était vraiment trop pure et innocente pour être touchée par toi. Tes sens en alerte, comme ton sens sismique qui, se déclenchait à chaque fois que la plante de tes pieds épousent la terre ferme, tu sentis des présences s’approchaient après deux, trois heures de solitude… Quoi que, à chaque fois que tu étais ici, la notion du temps était illusoire pour toi, mais aussi pour le personnel de cette prison en fer !


« Hmm ? Est-ce que cet ambassadeur avec sa famille est arrivé ? »


© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bn-myheroacademia.forumactif.org
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 21/08/2016
Profession : Personnage Non Joueur.

Personnage Non Joueur

MessageSujet: Re: [Quartier nord] What ? La famille s'aggrandit | Iseut & Alexiel Heargreaves Ven 2 Sep - 14:07

Alexiel & Iseut
TRY EVERYTHING


« Iseut ? Veille à t’habiller correctement pour quand nous serons de retour, ta mère et moi. »
« D’accord Papa. »

 Lors des week-ends, Iseut était parfois autorisée à rester toute la journée en pyjama, histoire de se détendre un peu. Ses parents n’étaient pas sans savoir que leur fille ne connaissait pas un épanouissement total au sein de son établissement scolaire et ce, pour des raisons à la fois aussi évidentes que dérisoires. Pour autant, jamais la demoiselle ne se plaignait – pas devant eux, certainement pas – et l’amour qu’ils portaient tous deux à leur unique enfant de sang était la preuve que l’école restait très secondaire, au final.

 Oui, Iseut se savait aimée et résistait sans aucun doute aux appels du danger grâce à la tendresse dont ses parents faisaient preuve avec elle. Plusieurs fois l’adolescente s’était fait la réflexion qu’elle avait eu énormément de chance de naitre dans une famille pareille. Elle ne manquait de rien, vraiment.

 Pour autant, elle s’était tout de même demandé pourquoi une telle consigne de la part de son paternel tout à coup. Cela ne ressemblait pas aux habitudes de la maison. Peut-être qu’il avait convié un invité de marque à la maison ? Pourquoi pas, mais dans ce cas, pourquoi emmener son épouse avec lui ? Iseut se posait beaucoup de questions mais au final, ne s’arrêta guère sur ce point-là.

 C’est docilement, donc, qu’elle obtempéra, allant prendre une douche, coiffer ses beaux et longs cheveux noirs de j’ai – l’une des rares ‘belles’ choses chez elle, d’ailleurs – et ranger sa chambre avant de s’occuper un peu de la maison également, autant qu’elle le pouvait. Iseut était une travailleuse rapide et qui savait parfaitement comment optimiser son temps. En un rien de temps, le ménage avait été fait et elle avait même prit l’initiative de faire partir des cookies dans le four. Après réflexion, si son père avait effectivement invité un autre ambassadeur à la maison, peut-être que des cookies n’étaient pas la meilleure chose à préparer… Mince.

Parfois, Iseut se désespérait toute seule. Le simple fait de penser de la sorte le prouvait bien.

 Les tâches entièrement accomplies, elle décida d’aller prendre un peu le soleil dans le grand jardin familial, tout près du petit bassin artificiel que son père avait fait aménagé afin d’y accueillir quelques carpes koïs – certaines étaient là depuis même avant la naissance d’Iseut, ce qui avait toujours fasciné quelque peu l’enfant d’ailleurs. Posée tout près du point d’eau, l’adolescente qui commençait tout doucement à quitter lentement la sphère de l’enfance pour prendre le chemin naturel vers l’évolution en jeune femme ne se posait aucune question outre mesure. Elle ferma les yeux, se délectant du silence appréciable dont elle bénéficiait alors. Une petite brise paraissait jouer, taquine, avec quelques mèches de ses cheveux noirs. Iseut sourit, cette sensation lui plaisait énormément.

 Puis, comme par instinct, elle entonna quelques notes délicates, d’abord à voix basse puis de plus en plus affirmée. Seuls les oiseaux piaillaient alentours, personne ne risquerait de s’apercevoir de ses capacités en matière de chant.  ”We live where the war is raging
Chasing our crazy dreams
Hoping that the bridge won't cave in
Tonight we'll let it all go free”


 Iseut aimait un large panel de musique, ne cherchant pas spécialement à chanter ses chansons préférées; loin de là. Parfois, il s’agissait juste de mélopées entendues dans une émissions ou à la radio, parfois des notes interposées les unes avec les autres sans raison précise. Car le talent d’Iseut se déclinait sur plusieurs nuances, bien qu’elle ne le voit pas ; bien qu’elle refuse de le voir, pour être plus précis et honnête. De plus, être à moitié française lui permettait de jouer avec les accents divers et variés que lui avait appris son père sans trop se poser de questions. Elle avait un talent rare pour une japonaise et décidait malgré tout de le laisser au placard. D’aucun aurait sans doute défini cela comme le fruit d’une grande tristesse, mais Iseut n’assumait tout simplement pas cette part de ‘beauté’, en elle.

 A toujours lui répéter qu’elle était un monstre, ses petits camarades avaient fini par obtenir ce qu’ils voulaient, lui faire croire en ces hideuses paroles. Et un monstre ne pouvait jamais rien faire de ‘beau’, n’est-ce pas ? Toute prise qu’elle demeurait être dans ces affreux filets, elle conservait secret cette pierre précieuse, sonore et liquide, tout au fond de la caverne formée par sa gorge de jeune femme. Un trésor enfoui, en somme.

 Elle entendit par la suite la voix de son père l’appeler et se redressa rapidement. En général, il fallait vite aller saluer les invités pour être polie et ne pas passer pour une enfant mal-élevée – chose qu’Iseut n’était absolument pas. Elle entendit le surnom affectueux que lui donnait sa mère « Izo ! » et rappliqua en quatrième vitesse.

Izo. Raccourci d’Izorude, la manière qu’avait le prénom « Iseut » d’être prononcé de manière nippone. Iseut était habituée, aussi elle ne prenait plus vraiment cela pour un surnom, au final.
Lorsqu’elle parvint jusque dans le hall d’entrée, elle entendit son père faire des compliments sur la propreté de la maison et un sourire gagna ses lèvres. Il avait vu ses efforts. En s’approchant de lui, Iseut fut ravie de sentir la lourde main de son paternel glisser sur sa chevelure, marque d’affection qu’il lui transmettait à chaque fois qu’il souhaitait la féliciter.

« Merci, Iseut. »
« Tu viens dire bonjour ? »

 Iseut ouvrit grand les yeux, ne comprenant pas immédiatement de quoi ils voulaient parler – puisqu’apparemment, aucun autre ambassadeur n’était présent. Mais lorsque ses rétines imprimèrent à leurs surfaces l’image d’une connaissance plus qu’appréciée, l’étonnement prit la place de la surprise. « A…Alex ? »

Les parents d’Iseut se regardaient alors, interloqués. Tiens donc, leur fille connaissait déjà celle qui allait devenir sa petite sœur dans un futur plus que proche ? Étonnant !

© ASHLING POUR EPICODE


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bn-myheroacademia.forumactif.org
[Quartier nord] What ? La famille s'aggrandit | Iseut & Alexiel Heargreaves
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» OSCAR MALE X CANICHE 6 ANS . NORD 59 - ADOPTE
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Retour au pays du Sénateur du Nord-Est Rudolph Boulos
» Un quartier de Mordheim
» DALIDA son quartier et maintenant là où elle repose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia :: 
Autour de Yuuei
 :: Archives :: Les résidus de l'ancien forum :: RP'S
-

Sauter vers: