Partagez|

[Infirmerie] Seras-tu un cobaye ou un patient ? | Sawada Ren & Tanaka Ran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 21/08/2016
Profession : Personnage Non Joueur.

Personnage Non Joueur

MessageSujet: [Infirmerie] Seras-tu un cobaye ou un patient ? | Sawada Ren & Tanaka Ran Ven 2 Sep - 13:35

ft.
NOM Prénom
« Seras-tu un cobaye ou un patient ?»
Ren Sawada/Ran Tanaka
Les rayons du soleil s’était sournoisement introduit dans la chambre de l’argentée. Son regard vide était fixé au plafond. Cette nuit encore, elle avait fait le même cauchemar ce qui l’avait empêché de dormir. Dormir ? Savait-elle ce que cela voulait dire ? A priori, non.
Depuis cet incendie, elle n’arrivait plus à se reposer tranquillement sans que des visions de cet événement ne lui reviennent en tête. Ces flammes, cette fumer, les corps de ses parents. Absolument tout venait la déranger au moment où Morphée essayait de faire son travail.
Combien d’années s’étaient écoulées ? Une bonne dizaine d’années. Cela faisait donc dix ans que Ran n’avait pas eu un sommeil réparateur. Normalement la jeune femme devrait être épuisée, mais bizarrement elle avait commencé à s’habituer petit à petit.

L’argentée était resté allongée dans son lit jusqu’à que son réveil sonne. Le bruit était fort et agaçant à entendre. Grâce à sa main droite, elle arrêta le boucan qu’il produisait. Elle savait quand il se manifestait, c’était qu’il était temps de se préparer pour aller à l’école des super héros. D’un geste lent, elle s’était levé tout en regardant le sol. Encore une journée à effectuer avant de pouvoir devenir une héroïne.

Plus les jours passaient, plus elle avait l’impression que c’était sans fin. Ran était frustrée de devoir attendre encore quelques années avant d’être diplôme. Elle devait faire vite avant que la trace de sa grande sœur ne disparaisse. Elle voulait des réponses à ses questions et seul Emi pouvait lui en apporter. Elle espérait juste qu’elle ne perdait pas son temps à faire tout ça.

La jeune femme se vêtit de l’uniforme de l’école Yuuei et se dirigea là-bas. Dans les transports en commun, des regards s’étaient posés sur elle. Elle avait beau être concentrée sur son livre d’anatomie, elle les sentait la fixer. Parfois, des murmures accompagnaient ses regards. Tout le monde reconnaissait évidemment son uniforme. Ils semblaient comme l’admirer alors qu’ils ne savaient pas qui elle était. Personne ne savait que son choix avait été complètement égoïste. A aucun moment, elle avait pensé devenir une héroïne pour sauver les citoyens. Elle n’avait aucun mérite à recevoir.
Ces jacassements avaient le don de l’énervée. D’un coup sec, elle referma son livre pour lancer un regard noir vers ceux qui parlait. Tout chuchotage avait cessé à ce moment précis. Ils l’avaient même fuit du regard, comme si il avait eu peur qu’elle s’en prenne à eux. Heureusement pour eux, elle avait arrêté de le fusiller du regard quand son arrêt fut annoncé.

Ran sortit du train et continua son chemin vers Yuuei, livre en main. Arrivée dans l’allée de l’école, elle se fondait parfaitement dans la masse. Personne ne faisait attention à elle, ils étaient bien trop occupés à discuter joyeusement entre eux. Tel un fantôme, elle se faufila entre les étudiants pour rejoindre sa classe et participer aux cours.

La journée avait été comme tous les autres. Ils avaient des cours tout à fait basique et d’autre qui l’était un moins. Evidemment, c’était ce genre de cours qui intéressait la jeune femme. Bizarrement c’était pendant ces cours là que le temps passait très vite et la fin des cours arrivaient rapidement. Tandis que ses camarades de classe s’organisaient une sortie, elle, partait aussi discrètement qu’elle était arrivée pour se diriger vers l’infirmerie. Se sentait-elle mal ? Non, elle avait juste pris l’habitude de rendre visite à l’infirmière de l’école pour qu’elle lui donne des conseils et parfois des livres de médecine. Ayant terminé celui d’anatomie, elle espérait pouvoir trouver son bonheur.

Ran marchait d’une allure lente. Seule dans les couloirs, on pouvait qu’entendre les bruits de ses pas. Il lui avait fallu moins de cinq minutes pour arriver en face de la porte. Elle toqua avant d’entrer. La jeune femme avait été surprise de voir la salle vide. La vieille dame ne s’y trouvait pas. Peut être avait-elle été appelé par le directeur de l’école.
L’argentée trouvait ça idiot de rebrousser chemin alors qu’elle était venue jusqu’ici. Bien décider à l’attendre, elle s’était s’avancé vers une petite bibliothèque en observant tous les livres qui s’y trouvaient. Parmi ces ouvrages, un avait attiré son attention. Elle le saisi dans ses mains et alla s’installer sur une chaise qui se trouvait proche d’une fenêtre. Ran en profita pour l’ouvrit. Une légère brise alla caresser ses longs cheveux argentée tandis qu’elle lisait le livre avec passion. Même si ce moment de tranquillité était agréable, elle espérait que Recovery Girl arrive assez rapidement pour qu’elle puisse répondre à ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bn-myheroacademia.forumactif.org
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 21/08/2016
Profession : Personnage Non Joueur.

Personnage Non Joueur

MessageSujet: Re: [Infirmerie] Seras-tu un cobaye ou un patient ? | Sawada Ren & Tanaka Ran Ven 2 Sep - 13:35


❝  Seras-tu un cobaye ou un patient ? ❞
#Ran Tanaka

I love to be hurt
Assez, assez ! Combien de temps encore comptes-tu me torturer pauvre malheureux ? Tu ne vois pas que cette école tente de nous laver le cerveau ? Le pire est encore ce psychologue que nous à qui nous avons encore du rendre visite hier. J’aimerais tellement que son sang coule le long de nos mains. Sa tête se déposait parfaitement à nos pieds pour qu’on l’écrase encore et encore. Qu’il serait jouissif enfin de pouvoir s’amuser avec son cadavre. Ah, le bonheur. Cette idée me rafraichit. Et toi ? Non tu es sombre, ta mine démontre une douleur mais laquelle enfin ? Nous n’avons pas eut de blessure pendant les cours, assez ennuyeux d’ailleurs. Demain sera peut être un meilleur jour, qui sait.

Tu te diriges vers l’infirmerie… pourquoi faire ? Oh, dormir peut être. Il est vrai que nous adorons dormir. Quoi, tu veux faire la sourde oreille ? Ne me fais pas croire que tu pourrais te passer de ma voix une seule seconde. Rien n’y personne ne pourra jamais nous séparer et tu le sais « Ren ». Oh, on dirait que tu vas pleurer, mais quel tristesse… vas-y, donnes moi cette vision de faiblesse qui prouvera une fois de plus que j’ai raison ! Nous n’avons que faire de ces pseudos héros ! Tout ce à quoi ils servent pour le moment c’est qu’on les étudie pour mieux les tuer plus tard. Douce idée d’ailleurs, voilà qui est intéressant….

« ASSEZ ! »

Hin. Tu viens de crier cela dans le couloir, mais tu es seul mon pauvre, ne crois-tu pas qu’ils vont finir par se poser des questions ?

Hey je te parle, réponds moi quand même. Non tu préfères aller dans l’infirmerie en ouvrant grand la porte sans prêter attention à ce qui se passe autour de toi. Tu ne m’écoutes plus. Tu n’as même pas remarqué Ran en train de lire près de la fenêtre. Tu te contentes de casser un ou deux bocaux. Recovery Girl ne sera pas contente et ça me fait bien plaisir. Ah, pas toi. Pourquoi tu pleures encore ? Tu n’es vraiment qu’un pleurnichard. Et voilà que maintenant tu te contentes d’aller vers un lit, prendre la couverture et te la mettre dessus tout en te recroquevillant sur le sol. Tes actes sont stupides. J’ai comprit, laisses donc l’être faible que tu es faire un petit dodo, je m’occupe du tout.

C’est ainsi que je me releva très légèrement, un sourire sadique sur le visage. Qu’ils sont beaux les morceaux de verres sur le sol, n’importe qui pourrait se blessé. Mais tout ce que je veux maintenant c’est assouvir ma vengeance.

« Où peux-tu donc être ? Hein, Madame White. »

Sur ces mots, je me relève emmenant avec moi la couverture blanche trainant à moitié sur le sol. Je commence à me diriger vers la porte, emportant grâce à la couverture des bouts de verre et ajoute à l’intention de Ran:

« Désolée pour le dérangement ma belle, un petit moment d’hésitation dirons-nous. Ils ont grossit tes seins ? »

Logique que je pose cette question, après tout, je ne suis qu’un homme.

© Didi Farl for MHA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bn-myheroacademia.forumactif.org
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 21/08/2016
Profession : Personnage Non Joueur.

Personnage Non Joueur

MessageSujet: Re: [Infirmerie] Seras-tu un cobaye ou un patient ? | Sawada Ren & Tanaka Ran Ven 2 Sep - 13:35

ft.
NOM Prénom
« Seras-tu un cobaye ou un patient ?»
Ren Sawada/Ran Tanaka
Le silence régnait à cette heure-ci. Seuls les sifflements du vent accompagnaient l’argentée dans sa lecture.
Doucement, elle tournait les pages du livre qu’elle avait en main. Depuis plusieurs années, elle s’était intéressée au domaine médical. Sans doute son alter l’avait poussée à vouloir en savoir plus sur les limites du corps humain.
Grâce à tous les ouvrages, elle avait pu apprendre de nombreuse chose et ainsi mieux comprendre son propre pouvoir. A présent, elle savait pourquoi des parties de son corps prenait plus de temps à se régénérer que d’autre et qu’il y avait des limites concernent la régénération. Elle avait beau guérir très rapidement, elle n’était pas immortelle.

Ran était confortablement installée sur une chaise proche de la fenêtre. De temps à autre, elle jetait des petits coups d’œil à l’extérieur quand elle entendait quelques bruits. Parfois, cela pouvait être un des étudiants qui marchaient tranquillement vers la sortie ou son imagination qui lui jouait des tours.
Cette tranquillité était tellement agréable. La jeune fille aurait tellement aimé que cette ambiance puisse rester ainsi plus longtemps, mais malheureusement cela allait s’arrêter.

« ASSEZ ! »

Un cri promenant du couloir avait tirée l’argentée de sa lecture. Il y avait donc encore des gens à cette heure-ci. Normalement, tous les étudiants courraient vers la sortie pour aller s’amuser dehors ou rentrer chez eux, alors pourquoi il y avait-il encore quelqu’un ?
Le regard de la jeune fille était resté fixé sur la porte juste en face d’elle, comme si elle attendait de voir si quelqu’un allait rentrer et ce fut le cas. Un de ces camarades de classe venait de faire son entrée dans l’infirmerie. Il ne semblait pas aller bien, mais elle n’était pas très sûre d’avoir bien vue car son regard fut rapidement attiré par les bocaux qu’il venait de casser. Immédiatement, elle fronça des sourcils en le voyant faire ceci. Qu’est ce qu’il lui arrivait à celui-là encore ? L’argentée avait beau être habitué par l’attitude bizarre de Ren, elle devait avouer que parfois elle ne le comprenait pas.

Voilà maintenant deux ans, qu’elle connaissait le jeune homme et il était toujours aussi étrange à ses yeux. Il aurait pu être dans sa liste noire, mais ce n’était pas le cas. Même si ils étaient tout les deux des opposés, ils s’entendaient plutôt bien. La jeune fille ne serait l’expliquer, mais elle avait l’impression d’avoir un lien avec lui.

L’argentée observa son ami se diriger vers les lits. A cause de lui, elle était incapable de reprendre sa lecture il faisait beaucoup trop de bruit et il commençait à l’agacer.
Pourtant, une fois de l’autre côté il semblait s’être calmer. Finalement, elle allait pouvoir en apprendre plus sur le chapitre qu’elle était en train de lire. Elle profita de ce moment de silence pour reprendre là ou elle s’était arrêter, mais malheureusement elle fut une nouvelle fois stopper.

« Désolée pour le dérangement ma belle, un petit moment d’hésitation dirons-nous. Ils ont grossit tes seins ? »

Ses yeux étaient restés sur son livre quand elle entendit cette phrase. Doucement, elle releva son regard vers lui et ferma d’un coup sec l’ouvrage. Un petit vent balaya quelques mèches de ses cheveux.
Parfois elle se demandait vraiment pourquoi elle se retenait de le frapper. Sa présence l‘agaçait de plus en plus. Il était donc incapable de rester silencieux, il était toujours obliger de venir la chercher en lui balançant ce genre de phrase. Pourtant, il l’as connaissait bien maintenant il savait que cela allait l’énerver. Décidément il le faisait exprès.

Ran était restée assise et observait de haut en bas son camarade. Instinctivement, elle avait froncé les sourcils. Elle le faisait souvent quand quelqu’un ou quelque chose l’énervait.

« J’en ai rien à foutre de ce que tu fais, mais ne vient pas me chercher. Tu sais très bien comment ça peut se terminer si tu continue comme ça. Alors ne commence pas à m’énerver, compris ? » Elle croisa ses bras contre sa poitrine et rajouta : « Pour les bocaux que tu as cassé tu compte en faire quoi ? Les laisser comme ça, les ramasser ou peut être que c’est une invitation de ta part pour que j’en prenne un morceau et que je te défigure avec… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bn-myheroacademia.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Infirmerie] Seras-tu un cobaye ou un patient ? | Sawada Ren & Tanaka Ran

Revenir en haut Aller en bas
[Infirmerie] Seras-tu un cobaye ou un patient ? | Sawada Ren & Tanaka Ran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Haiti est-il un pays cobaye ?
» Non, pas l'infirmerie ! [PV Lili ^^] [FINI]
» Le premier patient de l'infirmière Akari... survivra-t-il? [PV Crow]
» L'infirmerie
» L'infirmerie du palais ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia :: 
Autour de Yuuei
 :: Archives :: Les résidus de l'ancien forum :: RP'S
-

Sauter vers: