Partagez|

Le dernier sourire de ta vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 21/08/2016
Vilaine fille

Vilaine fille

Game Play
Niveau: 27
XP:
0/2700  (0/2700)

MessageSujet: Le dernier sourire de ta vie Mer 14 Sep - 19:49




Dernier sourire de ta vie


Featuring Burritos & Tacos


L'air était chaud et sec, digne de ce mois d'août qui se profilait de plus en plus dans l'archipel nippon. Pour cette chaude journée, on aurait dit que même les criminels baissaient leurs gardes et que tous, égaux face à cette canicule sans nom, devenaient des citoyens ordinaires. Les rues étaient remplies de vendeurs en tout genre, d'hommes et de femmes de formes humaines ou autres. Parfois, on voyait un enfant qui courrait ou un autre qui balbutiait dans les bras de ses parents. Depuis que les Alters sont apparus, la natalité a littéralement explosé. Du moins au Japon. Il semblerait que les pouvoirs soient une façon comme une autre d'exprimer son individualité. Chaque Alter est différent, les Alters doivent représentés la nature de chacun. Mais dans ce joyeux bazar vivant, se mouvait une créature. Enfin, c'était toi. Tu étais là parmi la foule. Tu avais revêtu une sombre et fluide robe blanche. Laissant ton habituel sailor au placard, trop chaud pour ça… Tu étais là. Une énième tête dans la foule. Encore une fois, tes chignons étaient là et ton sourire joyeux aussi. Que faisait dehors une fille comme toi ? A vrai dire, tu ne le savais pas vraiment. Les amis a la maison commençaient à sérieusement t'arracher le nez. Mais ils étaient trop beaux pour que tu te débarrasses d'eux. Tu avais mis tellement de temps avant de les rendre aussi beaux. En lambeaux, les orbites vides. Les mains implorant ta pitié tandis que sur leur joue s'étiraient lamentablement le sourire de l'Ange. Ces hommes devaient être les plus beaux hommes que tu n'avais jamais vu. Mais là, tu n'en pouvais plus de l'odeur.

Te pinçant le nez, tu eus un petit rire cristallin. Tu avais beau avoir tué un nombre incalculable de fois, tu n’aimais toujours pas l'odeur de pourriture qui en ressortait. C'était amusant à voir aussi la décomposition d'un homme. L'affaissement lent et progressif des tissus, c'était toujours les cartilages qui partait les premiers d'après ce que tu avais remarqués. Levant la tête vers le ciel, tu vis cet héros qui volait innocemment, laissant derrière lui une traînée blanche. Une main faisant visière devant tes yeux, tu le fixas curieusement. Tu arrivais pas à voir les détails de son costume mais plus tu plissais les yeux, plus tu voyais que son costume était d'un violet profond. Ow, un nouveau Super ? Ca doit être amusant à tuer un super… Perdue dans tes pensées, tu sentis le filet de bave qui coulait sur le rebord de tes lèvres. Et soudain, un tremblement. Une explosion… Tu ne sais pas vraiment. Sans doute la foule qui a bougée d'un coup sans prévenir ou du moins sans que tu la remarques tant que tu étais plongée dans tes rêveries sanglantes. Après tout, les Héros ne rendent pas la vie meilleure. Ils sont…

Tu sentis le gravier sur ta cuisse, le mouvement de foule a été définitivement trop raide pour toi. Un peu déconcertée par tout ça, tu sentis ton sourire s’affaissait un peu tandis que éblouie par le trop vif soleil, tu tentais de te remettre debout. Arf cette foule est pas drôle… Pour la peine, elle ne mérite pas ton attention. Tu tueras personne ici. Déjà la foule s'écartait de toi, personne se préoccupant d'une petite lycéenne visiblement un peu fada vu ta coiffure et le sourire que tu abordais. Elle est belle cette société de héros. Te relevant rapidement, ton état de stase commençait à t'agacer un peu. C'est pas mignon d'être perdue ! Un petit « Mademoiselle » te fit sursauter. Si tu étais une Civile comme les autres, tu n'aurais pas été inquiète. Mais vu ta situation, tu avais pas l'envie de tenter le diable et les uniformes de prison sont terriblement moche. Aucune once de mignonneté en eux. N'écoutant que ton instinct, tu fonças dans la foule. Te camouflant dans la foule dense, jouant des coudes. Tu pu rapidement semer le citoyen trop modèle vers la fin. Tapotant le sac que tu portais en bandoulière, tu rendis compte avec dépit que dans la précipitation, le rouge à lèvres fabriqué de tes mains et faits à partir de tes amis avait disparu. Au moins, ce n'était pas ton porte monnaie qui avait disparu. La frustration était là. Cette sensation qui chauffait ton bas ventre. Tu l'aimais pas. Ce n'était pas ton genre de réagir ainsi. Vous savez à quel point c'est long à fabriquer ?

T'étirant, tu jetas un regard à la devanture d'un magasin. Un petite babiole blanche attirant ton attention. C'était une porte clé vraiment adorable. Tu avais pas de clé, mais tu aurais un porte clé maintenant. 30 min s'écoulèrent ainsi, sans que vraiment tu puisses évacuer cet envie. Même les choses mignonnes n'y faisait rien. Tu voulais du sang. Quand la vendeuse s'était coupé maladroitement, ta bave avait coulé. Tu avais mis tes mains à la bouche, et tu avais senti ton esprit divagué. Ce sang, Magnifique sang. Sortant de ce doigt blanc comme une fontaine divine. La légère grimace de la vendeuse était sans prix. Elle était à ton goût la petite vendeuse. Frêle et intéressante. Mhhh…. Elle était définitivement bien trop mignonne pour que tu ne réagisses pas ! Ton couteau était tout chaud contre ta peau quand tu souriais avec une fausse candeur en réglant ton achat.

L'attirant dans la rue avec des prétextes fallacieux, puis dans les ruelles. Elle semblait ne pas comprendre. Frissonnant dans la sombre ruelle, elle t'interpella hésitante :

-Mhh Madame. Je dois repartir. Vous savez je risque d'être renvoyée… Et je tiens pas mal à mon travail.

Dos tournée à elle, tu sortais ton arme doucement de ton sac. Ton sourire s'agrandissant de plus en plus. Tes dents sortaient, prêt à mordre le moindre morceau de chair de cette femme.

-Je le sais. Quel est votre nom ? Je vous promets de ne pas vous retenir longtemps ! Il devrait pas tarder.

Elle eut un lèger temps d'hésitation et répondit doucement, sa timide voix résonnant dans la ruelle :

-Biyoshi Emi.

Beauté de sang...Quel nom approprié ! A croire que cette femme était née pour être ta victime.

-Emi-chan...Vous en faites pas…

Te retournant, elle eut un sursaut en arrière. Ton sourire était là et ton regard était tout sauf humains

-Votre sang sera aussi beau que votre nom.

La suite est prévisible..Sauf que non. Après que tu ailles trancher la jugulaire, le sang ne fit pas le bon bruit. Il était tombé sur quelque chose de moins dur que le sol en béton. Assise sur ta victime, tu levas la tête. Debout devant toi, ton rouge à lèvrs dans la main. Il y avait un jeune homme. Rouge. Ses cheveux et ses yeux étaient rouges. Rouges comme les tâches de sang sur ta robe blanche immaculée. Mais ton esprit voyait en lui qu'une autre victime.

Son regard était pétrifié et son sourire de façade était là encore comme une pantin de sang. Repoussant tes cheveux, tu eus un petit rire et sortant le couteau de la gorge de la victime, tu batta des mains :

-C'est pas beau de surprendre une jeune fille pendant qu'elle fait ses affaires tu sais ? Je te le pardonne parce que tu es mignon comme tout ! Alors… Tu veux bien devenir encore plus beau...pour que je t'aime d'avantage ? Bien sûr, tu devras mourir. Mais c'est qu'une étape tu verras !

Te relevant, tu tapotas ta robe et tu lui offras le sourire le plus sincère que tu puisses pouvoir faire. Le sourire qui disait clairement que ce sourire serait le dernier. Le dernier sourire de sa vie.


Fiche codée par Codeur Kipik, sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le dernier sourire de ta vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Derrière chaque sourire se cache une personne d'exception. Ҩ Rose.
» Dernier bilan de choléra:14,642 cas et 917 décès
» Le dernier Tavernier ou "la Louisiane"
» Creation d'une base de donnees sur le dernier recensement
» Soeur Sourire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia :: 
Autour de Yuuei
 :: Archives :: Les résidus de l'ancien forum :: RP'S
-

Sauter vers: