Partagez|

Peter Pan • La peur est un super-pouvoir Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 21/08/2016
Profession : Personnage Non Joueur.

Personnage Non Joueur

MessageSujet: Peter Pan • La peur est un super-pouvoir Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Dim 4 Sep - 15:33

❝ Haiko Jousho ❞


 

Pouvoir
Boogeyman
Connaissez-vous le démon Barbas, de Charmed ? À l'instar de ce personnage, l'alter de Haiko est basé sur la peur. Plus précisément, c'est un mélange entre de l'empathie (comme télépathie, mais sur les émotions) et l'illusion. Cependant, son empathie fonctionne seulement sur la peur (et par "peur", j'entends aussi bien "simple petit stress/petite angoisse" à "grosse peur panique/phobie").

Le côté "illusion" est assez simple : à l'instar de sa mère et de sa sœur, il peut projeter son esprit sur une ou plusieurs cibles pour la/les plonger dans un genre de rêve éveillé (ou délire), du moment qu'elle(s) est/sont dans son champs de vision. Le seul "problème", c'est qu'en même temps que l'illusion, il transmet aussi un sentiment de peur plus ou moins fort et/ou augmente le sentiment de peur déjà présent chez la/les cible(s) (le stress et l'angoisse peuvent vite devenir des peurs paniques). Ses iris deviennent verts lorsqu'il projette son esprit dans celui de quelqu'un.

Le côté "empathe" est déjà plus complexe. Haiko peut sentir la présence des personnes qui ont peur. Un peu comme un radar à peur. Pour savoir de quoi a peur la personne, il doit se concentrer sur la présence qu'il sent et l'origine apparaît alors sous forme de souvenir / brève vision. Enfin, si la personne est suffisamment proche, son alter lui permet de "voir" dans le cœur d'une cible pour y découvrir ses peurs. Plus il se concentre et plus il "regarde" longtemps, plus il peut découvrir des peurs cachées ou inconscientes.

Bien sûr, sa capacité d'empathe fonctionne dans les deux sens. Il peut donc aussi bien lire dans les cœurs des autres pour connaître leurs peurs, phobies et angoisses qu'autoriser les autres à connaître les siennes. Ça paraît pas très pratique comme ça, mais, en réalité, c'est très très utile quand on frôle la mort (ou qu'on est en tout cas bien dans le pétrin) et qu'on cherche de l'aide. C'est un peu l'inverse du "radar à peur" et il appelle ça "l'écho". Il en va de même pour l'origine de la peur perçue comme un genre de vision-souvenir par la/les cibles.

Ses limites
Comme on peut s'y attendre de la part d'un alter pareil, Boogeyman est assez éprouvant pour l'esprit et en abuser provoque des maux de tête chez l'utilisateur (Haiko, donc) et une forte fatigue. Un mal de tête situé principalement derrière les yeux, comme lorsqu'on est fatigué et qu'on s'entête quand même à rester sur l'ordi.

Son "radar à peur" fonctionne sur un cercle de 50 mètres de diamètre autour de lui et il n'a pas vraiment de contrôle dessus. Cette capacité est "automatiquement activée" tant qu'il est suffisamment en forme pour le maintenir et ce même durant son sommeil. Il a donc appris à l'ignorer pour ne pas être perturbé par les peurs des autres. Bien évidemment, ça ne repère que la peur qu'une personne ressent au moment présent. C'est-à-dire que si une personne n'a pas peur (même si elle a des phobies / angoisses, comme tout le monde), il ne la sentira pas.

Le degré de perception dans ce cercle a plusieurs degrés selon la distance. Premier degré : de 50 à 40 mètres, il ne peut ressentir que des peurs très fortes (les peurs paniques). Deuxième degré : de 40 à 20 mètres, il peut aussi ressentir les peurs plus modérées. Troisième degré : de 20 à 5 mètres il peut ressentir les angoisses et, quatrième degré, en dessous de 5 mètres il peut lire dans le cœur d'une personne en se concentrant (à condition qu'il sache que la personne est là, et dans quelle direction) et peut ressentir la moindre petite peur, le moindre petit stresse.

S'il se concentre pour lire dans un cœur alors son "radar" se désactive, et s'il se prive d'au moins deux sens (par exemple en fermant les yeux dans un endroit où il n'y a pas de bruits), il peut augmenter la portée de son radar (ajoutant ainsi 1 mètre au quatrième degré, 5 au troisième et premier, et 10 au deuxième). Du coup, ce n'est pas très pratique pour s'endormir...

À l'inverse du radar, mais avec la même portée (et les mêmes degrés), il a l'écho. Cette peur transmise (qui est celle d'Haiko) est traitée par les cibles comme une information externe. Ils savent que ce n'est pas leur peur, ils savent à peu près d'où venait la sensation et, selon la proximité, ils savent de quoi Haiko a peur (par exemple : d'être ridicule, de se prendre une balle en pleine tête, de se vautrer, etc.) Cette technique agit comme une onde ou une impulsion : Haiko "envoie" sa sensation de peur, puis peut en renvoyer une autre une fois que "l'onde" empathique est arrivée à la limite de son cercle d'influence (du coup plus la peur est grande, plus l'onde va loin, plus ça met de temps à arriver à a limite du cercle). Utilisée plus de 10 fois d'affilées, cette technique lui donne le vertige pendant 30 à 90 secondes (selon la puissance de la peur "envoyée").

Sa capacité d'empathe ne lui permet pas de diminuer la sensation de peur éprouvée par quelqu'un. Il peut l'accroitre, "l'observer", mais pas la diminuer ni la faire disparaitre. De même, il ne peut maintenir, augmenter ou créer une sensation de peur sans projeter son esprit et, donc, créer des illusions. Ça marche d'ailleurs dans les deux sens, il ne peut pas créer d'illusions sans créer un sentiment de peur ou modifier celui déjà présent. Du coup même s'il vous montre une licorne rose à paillette qui se balade dans un paysage paradisiaque, vous ne pourrez pas faire autrement que d'en avoir peur. De plus en plus. En revanche il peut montrer ses peurs / phobies / angoisses sans projeter son esprit.

Il peut projeter son esprit (donc envoyer une illusion mélangée de peur et/ou augmenter une peur déjà présente / en créer une) à la seule et unique condition que sa ou ses cibles soient dans son champs de vision. Au même titre qu'Aizawa avec son Alter, tant que Haiko ne cligne pas des yeux l'illusion se maintient et la sensation de peur chez la ou les cibles augmentent exponentiellement, pouvant aller jusqu'à rendre leurs cheveux blancs puis provoquer leur mort (par crise cardiaque ou explosion du cœur, le plus souvent) si l'illusion est bien choisie. Pour reprendre mon exemple de la licorne rose, à moins d'avoir une peur bleue des licornes ou du rose, il est peu probable que vous mourriez en la voyant... vous aurez juste... assez peur, au maximum.

Cependant, et contrairement à Aizawa, le blond n'a pas les yeux secs et peut rester sans cligner pendant environ une minute... ceci dit (et contrairement à Aizawa, là encore), cette technique lui demande tellement de concentration qu'il fait complètement abstraction de ce qui se passe autour de lui et ne peut donc pas bouger (ou alors très très lentement pour ne pas perdre sa concentration). Dès qu'il cligne des yeux, sa ou ses cibles reviennent à leur état normal (celui qu'ils ou elles avaient avant de subir son alter) de façon exponentielle là encore. En revanche s'il perd sa concentration, il est alors sonné et ne peut plus utiliser son alter pendant quelques secondes (ce qui est exactement le temps qu'il faut à sa ou ses cibles pour retourner à leur état normal).

Enfin son alter ne fonctionne que sur les humains. Donc ça ne fonctionne ni sur les animaux ni sur les machines. De plus son empathie est complètement inefficace face aux sociopathes (étant donné que ce sont des êtres humains incapables de ressentir de la peur... ceci dit les illusions fonctionnent sur eux). De même, sa capacité est moins efficace sur les personnes possédant soit une forte volonté, soit un grand self-control (ou les deux), pour les un parce qu'ils "résistent", pour les autres parce c'est moins facile de foutre le bazar dans un truc organisé que dans un truc désorganisé. Les personnes possédant les deux et/ou étant sociopathe peuvent même "renverser la vapeur" et lire son cœur si jamais il essaie malgré tout de projeter son esprit dans le leur.
 
27 ans × Vilain × Voleur, arnaqueur et fraudeur
né(e) le 03 juillet à Tokyo
Nom de Héro Peter Pan
de nationalité japonaise
préférant les hommes
et se trouvant célibataire

Super IRL !

mon pseudo web c'est Pandanas
j'ai 22 ans
et j'ai découvert MHA par Deku
d'ailleurs je pense que certaines images dans les prédef déconnent et dans le règlement vous dites que c'est soit "Prénom & Nom", soit "Nom & Prénom", et dans l'inscription vous dites que c'est "Prénom & Nom" obligatoirement (avec "obligatoirement" en gras, 'tention !) 'Faudrait se mettre d'accord, je pense... u_u' Ah, et les titres dans le profil sont trop clairs x_x (grisâtre et blanc... :s)

 

qualités
Calme × compréhensif × tolérant x paternel × franc × jouer de la guitare × chanter × les enfants × les animaux x le chocolat × doué en maquillage et déguisements × sait se faire aimer des enfants x ne s'est jamais fait prendre lors d'un kidnapping ou lorsqu'il en préparait un x a réussi à garder son identité secrète, aussi bien auprès de la police et des héros que des vilains
défauts
Pessimiste × angoissé × renfermé x blasé de la vie × fragile × effacé × pyrophobe × les personnes qui font du mal aux enfants × les personnes qui font du mal aux animaux x les personnes populaires × a plusieurs traumatismes × incapable de lever le petit doigt sur un enfant ou de rester impassible s'il en voit un malheureux x kidnapping d'enfants x vols à la tire, rackets, fraudes et arnaques en tous genres
Mon personnage est représenté par

Code:
<span class="Rouge">►</span> DEATH NOTE_ Mihael Keehl (Mello) _ Haiko Jousho





❝ Plus Ultra !! ❞

Tout passé existe
Tout commença avec le mariage d'alter de deux héros de Tokyo assez peu connus. La femme avait un alter d'illusion. En se concentrant sur un cible, elle pouvait altérer sa perception du monde (la plonger dans un délire / rêve éveillé quoi). Le mari, lui, avait un alter d'empathie : il pouvait ressentir les émotions des autres avec une grande précision. Il lisait littéralement dans les cœurs, mais était incapable d'altérer les émotions des autres.

Bref, ils s'unirent dans l'espoir de créer un empathe parfait, capable de lire les émotions des autres mais aussi de les altérer. Le premier né, Ichirô Jousho, fut un échec. Son alter lui permettait effectivement de modifier les émotions des autres, comme ils voulaient, mais pas de lire dans les cœurs. En fait, plus précisément, il rendait les gens autour de lui plus agressifs qu'ils ne l'étaient réellement et pouvait contrôler une personne très énervée à la façon d'un dresseur de chien.

Lorsqu'Ichirô eut quatre ans et que son alter se manifesta, ses parents le considérèrent comme un échec et entreprirent de faire un second enfant : Kiyo Jousho. C'est l'enfant qui va nous intéresser. À la naissance de cet enfant, les médecins décidèrent que c'était une fille en se basant sur la forme de ses organes génitaux et ses parents lui choisirent un nom en conséquence.

Comme son grand-frère avant lui, le second enfant eut une vie de roi pendant les quatre premières années de sa vie. Il pouvait faire ce qu'il voulait quand il voulait, les moindres de ses caprices étaient comblés, ses parents étaient toujours à ses petits soins... Bref, une vie de prince héritier du trône. Puis... à son tour, son alter se manifesta. Vers trois ans et demi, il commença à pouvoir sentir les peurs des autres. À quatre ans, lors d'une crise de colère, il faillit se tuer en projetant son esprit dans celui d'un adulte, mettant celui-ci fasse à son pire cauchemar.

À partir de là, il devint évident pour les deux héros que leur second enfant était aussi un échec... Encore une fois, ils délaissèrent leur enfant pour se concentrer sur le prochain. Le changement fut brutal et sans transition. Dès son retour de l'hôpital, le comportement de ses parents envers lui changea drastiquement. Il n'était plus leur prince héritier, mais un gamin qui squattait leur demeure. Ils n'auraient jamais dû laisser leur second enfant à l'abandon...

En effet, l'alter de "Kiyo" était très éprouvant. L'enfant était réveillé chaque nuit par les angoisses de ses parents et de ses voisins. Chaque jour ses sens étaient éprouvés par les peurs et angoisses des personnes qu'il côtoyait. Il avait des migraines très souvent (jusqu'à deux fois par jour), et fit des hémorragies cérébrales les trois premières fois qu'il utilisa sa capacité d'illusion. Par la suite, il ne fit plus d'hémorragie mais saigna du nez systématiquement lorsqu'il utilisait cette capacité (jusqu'à ses dix ans, environ).

Entre la fatigue et les saignements, l'organisme de "Kiyo" prit un sacré coup. À partir du moment où son alter s'éveilla, sa santé chuta drastiquement. Il devint allergique à plein de choses, commença à maigrir fortement et, pour ne pas aider, il tombait très souvent malade. À chaque fois il agaçait ses parents, qui s'en occupaient comme si c'était une tâche ingrate. Un peu comme s'ils se forçaient à nettoyer une bouse de vache pour éviter que ça sente trop fort... Très vite, ils chargèrent Ichirô, qui avait six ans de plus que "Kiyo", de s'occuper de "sa petite sœur" pour qu'ils n'aient pas à le faire.

Un an après cet injuste abandon naquit Maki Jousho. "Kiyo" connut alors à son tour le sentiment de jalousie et de haine envers cet enfant qui lui volait ses parents. Au début, il utilisa son pouvoir sur le nourrisson. Il voulait s'en débarrasser et redevenir l'enfant chéri de ses parents. À chaque fois ses parents le punissaient sévèrement, n'hésitant pas à se montrer violents et cruels envers lui pour avoir osé attenter à la vie de leur précieux espoir.

C'est ainsi que le blond tomba dans les griffes de son grand frère. À cause de ces parents indignes, chouchoutant seulement leur plus jeune enfant et ne souhaitant pas s'occuper des deux autres, "Kiyo" se retrouva à la charge d'Ichirô... lui qui avait un pouvoir permettant de contrôler les personnes en colère se retrouva à s'occuper d'un enfant certes fragile mais possédant néanmoins un alter pouvant devenir extrêmement dangereux entre de mauvaises mains. Et, devinez quoi ? Les mains d'Ichirô étaient les mauvaises mains...

Leurs parents auraient peut-être dû commencer à s'inquiéter le jour où ils organisèrent une fête pour célébrer l'éveil de l'alter de Maki. Chose qu'ils n'avaient jamais fêté avec leurs enfants ainés de 14 et 8 ans... Le cadet fut extrêmement blessé de voir que Maki avait le droit à une fête pour l'éveil de son alter alors que lui avait été lâchement abandonné. Sa colère, sa rage et sa haine furent telles qu'Ichirô put prendre le contrôle de son esprit. Ce jour-là, "Kiyo" se réveilla à l'hôpital, amnésique, et on lui apprit qu'il avait agressé plusieurs élèves de son école... et qu'ils avaient tous été hospitalisés.

Les deux héros qui lui servaient de parents savaient très bien qu'Ichirô l'avait sans doute poussé à effectuer un tel massacre. Mais ils se contentèrent de punir les deux lurons sans chercher à les séparer. Très vite, la vie de notre jeune blondin se dégrada. À l'école, tout le monde considérait que son alter était un alter de vilain. Ça avait toujours été le cas depuis qu'il avait découvert son alter, mais tous commencèrent à l'éviter depuis ce qu'il avait fait (et dont il ne se souvenait pas).

Seul, craint par les enfants de son enfant, ignoré par ses parents, méprisé par les adultes, transformé en souffre-douleur par sa sœur, enfermé dans un genre ne lui convenant pas... L'enfant devint vite assez dépressif. Et, par conséquent, commença à avoir un comportement assez destructeur envers lui-même et les autres. Le seul à être épargné : Ichirô. Lui qui se contentait de s'occuper froidement de son cadet s'était soudainement réchauffé en constatant le potentiellement hautement destructeur de "sa petite sœur".

Bien évidemment, au début "Kiyo" avait été assez perturbé par le soudain changement de comportement de son frère à son égard. Puis il s'y habitua et s'accrocha désespérément à lui. Pourtant, dès qu'il avait réalisé que son frère n'avait aucune peur d'aucune sorte, l'enfant aurait dû se méfier... se douter que quelque chose clochait... et en rester loin... très loin...

… Car, en effet, Ichirô était (et est toujours) un sociopathe. Il enferma lentement mais sûrement son cadet dans une cage illusion. Il cultiva sa colère, fit grandir sa haine. Il coupa "Kiyo" des autres, le poussa à abandonner ses rêves de devenir héros ou policier pour prouver au monde que son alter n'était pas un alter de vilain... Bref, il manipula soigneusement l'enfant et façonna son esprit de façon à convenir à ses plans. Lentement mais sûrement. Avec la patience et l'habilité d'un tailleur de pierre.

Puis Ichirô eut 19 ans, et ses "deux sœurs" 13 et 8 ans. Usant de son pouvoir, il utilisa "la plus grande de ses sœurs" pour tenter de tuer l'autre. Il se loupa de peu. Des héros, qui travaillaient au même endroit que leurs parents, intervinrent juste à temps pour sauver Maki mais aussi le couple Jousho. Les deux plus grands enfants du couple disparurent par la suite, et le cauchemar commença vraiment pour "Kiyo".

Pendant deux ans, le blond fut torturé mentalement par son frère ainé. Séquestré dans une cage, dans un lieu sombre et malodorant, sortant de sa cage seulement pour servir de chien de guerre à son frère, qui le manipulait grâce à la haine qu'il éprouvait pour lui... Ce n'était clairement pas une vie. L'adolescent hérita de nombreuses cicatrices durant cette période, et perdit les deux derniers doigts de sa main gauche.

Le cauchemar semblait ne jamais pouvoir s'arrêter. Ne jamais vouloir s'arrêter. Il était juste impuissant, prisonnier d'un cercle vicieux de haine et de désespoir. Incapable de se libérer. Chaque fois que le plus jeune était utilisé par son frère pour tuer ou faire du mal, sa haine augmentait. Ses tentatives, toutes vaines, ne faisaient qu'attiser sa haine, elles aussi... Et, par conséquent, tout ceci ne faisait que l'enfoncer un peu plus dans ce cercle vicieux dont Ichirô semblait se délecter.

Mais c'était sans compter, bien évidemment, sur les héros. Autant Ichirô réussit à en tuer et blesser quelques uns et à fuir les autres en compagnie de son animal de guerre lorsqu'ils venaient l'empêcher de massacrer en rond, autant il n'avait pas prévu que l'un des héros les plus populaire de Tokyo lui tombe sur le poil... Le numéro deux, pour être plus précis...

Oh, pas que l'alter du boogeyman fut inefficace. Cependant, sa volonté était si forte que la peur n'arrivait pas à prendre le dessus sur son esprit. Seules les illusions fonctionnaient. Peu connu pour sa patient, le héros de feu s'énerva et libéra son alter. La cachette d'Ichirô partit en fumée et... "Kiyo" faillit lui aussi partir en fumée.

Seul le cadet fut arrêté, car Ichirô ne fut pas retrouvé. Ni vivant, ni mort... Le blond qui nous intéresse resta à l'hôpital le temps de son procès. Brûlé au troisième degré, il ne pouvait de toute façon pas se déplacer. Malgré tout, une fois de nouveau sur pied, "Kiyo" ne fut pas envoyé en prison. Après avoir été interrogé par la police puis par un psy, il devint évident que l'adolescent avait été manipulé via l'alter d'Ichirô et que son esprit avait beaucoup plus besoin de soins que son corps.

C'est ainsi que notre grand brûlé finit à l'asile. Mais il n'y fut pas très bien soigné. Rendu très agressif à cause de ses divers traumatismes (induits par son frère et sa rencontre avec Endeavor) et faisant peur aux soignants (à juste titre) à cause de son alter, il fut plus drogué que psychanalysé. Il fut vite transformé en loque accroc à ses médicaments passant son temps à baver et à délirer.

Un an et demi après son internement, Ichirô (qui avait disparut sans laisser de trace) attaqua l'asile dans le quel il était enfermé et s'en alla avec "sa sœur" sous le bras. Il pensait avoir ainsi récupéré son chien de guerre mais... non. "Kiyo" n'était plus qu'une coquille vide. Complètement brisé, il n'y avait plus en lui la moindre once de haine ou de colère. Juste... du vide. Dégouté, l'aîné abandonna le cadet dans une ruelle.

Miraculeusement, l'adolescent parvint à survivre aux effets secondaire du manque, à la faim et au froid. Il devint un sans abris parmi tant d'autres. Un mendiant vivant des ordures et de la pitié des autres. Une vie simple, pas toujours facile mais extrêmement reposante après ce qu'il avait vécu. Il pensait mourir là, un jour. Dans une rue. Oublié et ignoré de tous. Il était insignifiant. Plus que jamais son existence n'avait aucune importance. Ses rêves et ses espoirs non plus.

L'adolescent parvint à survivre un an et demi dans la rue. Puis il mourut de maladie. Non, je rigole, je n'aurai pas de perso sinon. Non, il survécut, tant bien que mal. Il ne se passa pas grand chose durant cette période de sa vie et il put lentement guérir de ses blessures mentales, même s'il restait empêtré dans le désespoir et la tristesse.

En fait la seule chose notable qui se produisit durant cette période fut la fois où il se prit une balle perdue dans la jambe droite au cours d'une bagarre entre vilains de bas étages. La blessure n'ayant jamais été correctement soignée, il est désormais boiteux à vie. Ah, et puis... niveau "chose notable", il y eut aussi la fois où il trouva un bébé en train de crever dans les poubelles qu'il fouillait. Ouais, ce fut assez marquant quand même. Tellement marquant que ce second événement marqua la fin de la dépression de notre blondinet malchanceux, et sa renaissance sous le nom de Haiko.

Haiko adopta l'enfant et se démena becs et ongles pour se sortir de la misère. Il fut aidé par un gamin ayant trois ans de moins que lui, une enfant de vilains qui était lui aussi à la rue. Ledit gamin fut et restera le principal contact du jeune trans envers le monde extérieur. Ils apprirent la fraude et, parallèlement, entreprirent de se construire une cachette sûre dans une usine désaffectée de Tokyo. Ils nommèrent l'endroit Neverland, et prirent chacun un pseudonyme en rapport au conte de Peter Pan.

Haiko transitionna en secret, réalisant l'un de ses souhaits d'enfant qu'il n'avait jamais eu l'occasion d'exprimer ou d’exaucer, et entreprit d'élever non pas son enfant mais ses enfants. Oui, ses enfants. Très vite, le boiteux se mit à enlever ("inviter", selon ses mots) des enfants ayant un environnement familial les rendant malheureux. En parallèle, le jeune homme se fabriqua un faux nom, une fausse profession et donna à chacun de ses nouveaux protégés une nouvelle identité.

Il devint vite un pro de la falsification et de la dissimulation. En plus de modifier des documents ou de faire de faux papiers, le blond peaufina son art en apprenant le maquillage. Pas le maquillage de bas étage, celui pratiqué au quotidien par les femmes. Non. Le maquillage de haut niveau, utilisé par les acteurs et comédiens en tous genres.

Aujourd'hui, en 9 ans de carrière (si on peut appeler la fraude et le kidnapping une "carrière"), Haiko a réussit à garder son identité secrète aussi bien pour les héros et les forces de police que les vilains. Pour eux il est juste "Peter Pan", un fraudeur au visage brûlé qui aime bien, parfois, assommer des personnes le soir au coin d'une rue pour leur faire les poches... et ainsi arrondir ses fins de mois. Bref, pas quelqu'un de spécialement dangereux, mais assez pratique pour les vilains et casse-pied pour les héros et policiers.

Quoi que... il y a quand même une étrange rumeur à son propos... Du côté des vilains, on raconte qu'il aime la chaire d'enfant. Du côté des "gentils", les forces de l'ordre se sont rendus compte que la vague description physique de Peter Pan correspondait assez à la description d'un étrange individu parfois vu en compagnie d'enfants... peu de temps avant la disparition de ceux-ci...

Conclusion & Précisions :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bn-myheroacademia.forumactif.org
Peter Pan • La peur est un super-pouvoir Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les femmes noires au pouvoir ...
» Nano VS Mystique [PV Kyle]
» North, Santa Claus (Les 5 légendes) [LIBRE]
» ▬ La liste des pouvoirs disponibles.
» (zm) râler, c'est mon super pouvoir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia :: 
Autour de Yuuei
 :: Archives :: Les résidus de l'ancien forum :: Fiches
-

Sauter vers: