Partagez|

Qui aime le vent engendre la tempête (finit)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 21/08/2016
Profession : Personnage Non Joueur.

Personnage Non Joueur

MessageSujet: Qui aime le vent engendre la tempête (finit) Dim 4 Sep - 15:17

❝ Amaterasu (Ama) Hiyori ❞



Contrôle de la météo
Bulettin Météo Amaterasu peut contrôler la météo à volonté, elle peut ainsi faire la pluie comme le beau temps ainsi que les tempêtes en tout genre, les tornades ou encore la neige. Ses yeux s'illumine lorsqu'elle utilise son Alter
Ses limites Son pouvoir est très lié à ses émotions. La distance maximal où elle peut contrôler la météo est dans un rayon de 150 mètre autour d'elle mais plus la distance est longue plus son pouvoir est instable et il le devient particulièrement au-delà de 100 mètres. Elle peut dans des cas exceptionnelle dépasser la distance de 150 mètres mais pas sans risquer sa vie et sans avoir des séquelles sur son organisme très solicité pour tenter de garder le contrôle avec en plus un succès mitigé. Utiliser son pouvoir de façon trop intense la vide de ses forces  
20 ANS × POLICE × POLICIÈRE DÉBUTANTE
né(e) le 21 juin à Tokyo
Nom de Héro Asperatus
de nationalité Japonaise
préférant Les hommes
et se trouvant Célibataire

Super IRL !

mon pseudo web c'est Yamitsuki(44) ou Fenrir666
j'ai 21 ans
et j'ai découvert MHA C'est Allyster Love qui m'a fait découvrir le forum
d'ailleurs je pense que J'ai hâte de m'y amusée et il m'a permis de découvrir un manga sympa

 

qualités
Toujours là pour ses amies × Rapide × Agile x Suit son cœur × Protectrice × Aime s'amuser × Aime faire des blagues x Aime les animeaux
défauts
Espiegle× A du mal à faire confiance aux gens× A pas toujours conscience de la frontière entre le bien et le mal, sait qu'on ne doit pas blesser quelqu'un mais voit pas le souci de s'allier à des personnes peu fréquentable si jamais ça peut aider à faire avancer une enquête x Impulsive × Refuse qu'on l'a protège × Mimique: Bouge ses mains quand elle parle × Phobie: Etre enfermée × Déteste l'injustice × Déteste le caramel x faiblesse: Ceux qui lui sont chère × faiblesse: Le fait que son pouvoir l'épuise quand utilisé trop longtemps x méfaits: Cause souvent des tempêtes x méfaits: A accidentellement causé la mort d' un innocent
Mon personnage est représenté par


Code:
<span class="Rouge">►</span> FULLMETAL ALCHEMIST _ Nom Personnage _ Riza Hawkeye





Tout passé existe
Aussi loin que je m'en souvienne les membres de ma famille ont toujours eu un Alter lié à la météo, que ce soit faire tomber la pluie ou bien la neige, mais dans mon cas j'ai eu une combinaison de tout cela, autant dire que j'étais très fière de mon Alter, je l'avais découvert totalement par hasard un jour où la chaleur m'étais devenue insupportable et où j'avais provoqué une violente averse juste au-dessus de ma tête ce qui avait fait beaucoup rire mes parents.
Même si on me répétais toujours que je devais faire bien attention à mon don car, il pouvait être très dangereux pour moi et pour les autres. Cependant je ne voyais pas trop en quoi ça l'étais, après tout quand il y avait du vent ou de l'orage j'adorais me balader en dessous, je me sentais totalement en sécurité mais, en bonne petite fille bien obéissante j'écoutais les conseils de sécurité de mes parents : ne pas laisser mes émotions me dominer et ne pas m'amuser à provoquer des tempêtes si il y avait des personnes dans le coin, enfin je n'étais pas une enfant modèle non plus, il m'arrivais de désobéir.

Jusqu'à mes dix ans ma vie était celle d'une enfant classique dans un monde où posséder un pouvoir était la norme même si il est vrai que mon Alter effrayait un peu et qu'on me rappelait constamment qu'il étais primordial que je le prenne bien en main. Malheureusement ma petite vie tranquille allait rapidement avoir un terme, un jour alors que je me promenais avec mes parents un groupe de vilains attaqua le quartier où l'on se trouvait massacrant tout le monde sur son passage, mes parents décidèrent d'intervenir le temps que des héros plus compétent n'arrive, ils voulaient simplement gagner du temps. La plupart des vilains qui composaient le groupe étaient des mutations d'animaux, ils pensaient donc pouvoir les tenir à distance quelques minutes. Bien sûr ils m'avaient dit de ne pas les suivre, de rester en sécurité et d'attendre, mais comme cela m'arrivais parfois je n'ai pas obéi et me suis précipitée derrière eux, je pensais naïvement pouvoir les aider, après tout mon Alter était puissant, enfin on m'avait dit qu'il le deviendrais un jour.
Mes parents n'ont pas vu tout de suite que je les avaient rejoints et ils luttaient vaillamment, ma mère se servait de son Alter de vent et mon père s'occupait de les éblouir. Je voyais bien qu'ils avaient du mal mais, je ne pouvais rien faire, je me mis à les encourager et ils baissèrent leurs gardes paniqués à l'idée que je sois blessées ou prise en otage, un vilain en profita et frappa le sol provoquant un genre de séisme qui déséquilibra toutes les personnes présentes, un homme avec une tête de vautour se jeta sur mes parents et les déchiqueta de ses serres.
La vue du sang me fit perdre le contrôle, la colère mêlée à la peur et au désespoir étais les seuls émotions que je pouvais ressentir. Mon pouvoir se déchaîna, le ciel s'assombrit et un violent orage éclaté sur environ deux trois mètre frappant au hasard aussi bien les criminels que les innocents qui se trouvaient juste là.
je vis l'homme oiseau tomber au sol foudroyé ainsi que d'autre  vilains et quelques spectateurs s’effondrer puis, plus rien... Je m'étais évanouie laissant la tempête incontrôlable, j'imagine que c'est un héros qui l'a arrêtée quand ils ont finit par arriver, mais il était trop tard pour mes parents et j'avais sans le vouloir blessés aussi bien les vilains que les innocents qui assistaient au combat, quant à l'homme-vautour et son ami (enfin je suppose que c’était son ami) provocateur de secousses, ils avaient disparu et la pire chose de toute, des gens avaient été tués par mon attaque...

A mon réveil, une foule de gens m'entourait dont des policiers, je me suis mise à trembler pensant qu'ils allaient me jeter en prison à cause de ce que j'avais fait mais finalement ils voulaient juste mon témoignage, je répondais en essayant de retenir mes larmes et de ne pas les envoyer bouler, je m'en fichais de leurs questions, je voulais juste mon papa et ma maman, j'allais devenir quoi sans eux ? Ils étaient mort par ma faute en plus, si j'avais obéie ils auraient pas baissés leurs gardes et j'avais blessé tous ces gens avec mon Alter, je ne voulais d’ailleurs plus de mon don. À cet instant j'aurais tellement voulu faire partie de la minorité qui ne possédais aucun pouvoir.

Comme je le craignais, je due répondre de mes actes, certes les crimes que j’avais commis n'étaient pas de ma faute mais il étais clair que mon Alter étais trop dangereux pour que je reste libre de mes mouvements alors que je ne le contrôlais pas. Le juge s'occupant de l'affaire qui m'étais d’ailleurs très antipathique me fit envoyer dans un orphelinat qui s'occupait justement des enfant avec un alter à risque, à cette époque j'ignorais que les deux ans qui allait suivre s’avéreraient pire que d'aller en prison.
Le personnel avait peur de nous, mais il nous forçait quand même à utiliser nos Alters pour apprendre à les contrôler, j'avais beau faire des efforts je restais la gamine orage qui avait tué des gens, je continuais à garder la culpabilité d'avoir permis la mort de mes parents car, comme avait dis le juge « les enfants obéissants ne perdent pas leurs parents ».
Un an passa puis deux j'avais décidée de ne plus me lier ni faire confiance à personne et je projetai en secret de m'enfuir, j'ignorais ce que je ferai une fois dehors mais, ça serait toujours mieux qu'être enfermée ici jusqu'à ma majorité, j'avais bien compris qu'aucun de nous ne serait jamais adoptés.
Pourtant, je n'ai pas eu à fuguer, un homme est apparu un beau matin et il a fait renaître le soleil qui était recouvert par les nuages dans mon cœur.

C'était il y a neuf ans maintenant, comme à mon habitude je faisais un peu de repérage dans les alentours de l'orphelinat pour savoir les lieux où je pouvais me cacher pour ne pas qu'ils me retrouvent. Sans que je ne le remarque un homme venait de se rapprocher de moi, je sursautais en le remarquant, il me dit son nom et me proposa de l'accompagner dans un endroit où je serai heureuse. J'avais pourtant décidé de ne plus me lier à qui que ce soit mais quelque chose dans son regard me fit comprendre que je tenais ma chance, c'est comme si il lisait en moi et savait que je souffrais de vivre dans ce lieu que je ne devais pas quitter avant longtemps. Sans trop savoir pourquoi je choisis de prendre le risque de me faire enlever par un pédophile et j'acceptais de prendre sa main et de le suivre. Le nom de cet homme était Kokoro Haiko même si je l'appelle plutôt papa. Enfin je dit un homme mais sur le moment je pensais qu'il avait un Alter lui permettant de changer de sexe et donc j'étais un peu perdue il m'expliqua ensuite qu'il n'en étais rien et entrepris de m'expliquer ce qu'étais la transidentité, j’eus un peu de mal à comprendre sur le moment mais il tenais à ce que tous ses enfants soit éduqués et sensibilisés sur ce sujet ainsi que sur beaucoup d'autre notamment sur la différence entre sexe et genre. Bien sur je ne dis pas que je n'ai pas trouvé ses démarches pour achever sa transition ainsi que la perte de ses attributs de naissance perturbant mais disons que ça m'a paru normal étant donné que c’était comme ça qu'il se sentais le mieux. Ma haine de l'intolérance est sûrement due à cette éducation reçue durant mon adolescence.

Haiko me mena dans un lieu qu'il nommait Neverland, au début on était pas très nombreux mais rapidement beaucoup d'enfants nous ont rejoint, ils avaient tous accepté de venir sauf les plus jeunes mais ces derniers venaient de famille qui n'en prenait pas soin donc il n'y avait aucun soucis.
Au fil des années je découvris que l'homme que je considérais désormais comme mon père ne menait pas que des activités légal, je l'avais découvert par hasard en farfouillant de son bureau, quand il l'a su, il m'a fait la morale et refilé une punition, car on ne fouille pas dans les affaires des autres sans raisons, et que je lui promette de ne rien révéler aux autres, ce que j'ai accepté pour le protéger lui et ceux qu'il désignait comme mes frères et sœurs.
D'ailleurs parlons en de mes frères et sœur, j'ai eu énormément de mal à accepter de créer des liens à nouveau mais j'étais l'une des plus âgée et je faisais office de grande sœur à leurs yeux, j'ai donc décidée de faire une exception et me suis jurée de toute faire pour les protéger, c'est à cette époque que je me suis mis en tête d’intégrer la police et que j'ai commencer à me promener la nuit pour protéger des innocents sous le nom d'Asperatus, celle qui provoque des tempêtes même si toujours effrayé par mon pouvoir et dans un soucis d'être discrète je me contentais de simple bourrasque, papa n'a d’ailleurs jamais été au courant de mon activité nocturne même si grâce à son Alter il doit certainement avoir deviné, en tout cas il ne m'en a jamais fait mention.

Pourquoi choisir de rejoindre la police et pas les héros alors que mon Alter me l'aurait certainement permis ? Et bien c'est simple, je veux protéger les gens à ma manière et la police m'offre plus de liberté même si je doute qu'il accepte ma vision de la justice où je considère que les seuls vilains qui en sont réellement sont ceux qui commentent des meurtres et blesse gravement des gens et qu'il n'y a pas de mal à s'allier à certains d'entre eux si ils n'ont pas fait de mal à des innocents. De plus, je considère que de nos jours les héros bien qu'indispensable à la société sont beaucoup trop portés au rang de Star et je n'aime pas ça, pour moi un héros se doit d'agir dans l'ombre comme je le fait avec Asperatus bien que ça soit illégal. Rejoindre la police me permet aussi de protéger papa et son ami Yoite qui est comme un oncle pour moi sans compte que les assassins de mes parents courent toujours.

Une fois sûr de ma décision j'en ai fait part à papa, il a paru très inquiet en l'apprenant mais,s il a accepté de me faire de faux papiers et de monter une histoire qui me permettrais de garder ma vrai identité. Le plan était simple : j'allais dire que j'avais fugué pour rejoindre un parent habitant au sud du pays mais qu'en chemin j'avais eu un accident me faisant perdre la mémoire et que c'est un médecin de campagne qui m'avait recueillie et que ce n'est que dernièrement que mon amnésie avait été guérie, étrangement ce mensonge est passé et j'ai été engagée en tant que débutante.
Pour rassurer Haiko je lui ai fait par de ma décision de quitter Neverland afin de protéger son secret et les enfants, en promettant tout de même de revenir souvent même si j'ignore pouvoir le faire. Les au-revoir ont été déchirant et mes larmes n'ont pas cessé me rappelant constamment pourquoi je ne voulais plus avoir de lien avec quiconque.

Mon service commence demain et j'ignore encore que je vais devoir faire face à beaucoup d'obstacles notamment ma réputation à cause de l'accident, l'incrédulité de certains de mes collègue vis-à-vis de mon amnésie sans compte que je dois protéger mon secret concernant Neverland, papa et Asperatus...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bn-myheroacademia.forumactif.org
Qui aime le vent engendre la tempête (finit)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Qui sème le vent, récolte la tempête [Fubuki]
» Qui sème le vent récolte la tempête.[Terminé]
» [Évent été 2016] Qui sème le vent récolte la tempête | Tonnerre
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia :: 
Autour de Yuuei
 :: Archives :: Les résidus de l'ancien forum :: Fiches
-

Sauter vers: